5 conseils d’un prof pour la rentrée du ministre

À peine avait-on eu le temps de s’habituer au précédent qu’il faut déjà en changer : nos ministres de l’Éducation nationale ont décidément une durée de vie de plus en plus courte. La nouvelle arrivante n’étant pas (encore) une spécialiste du sujet — ce qui n’est en soi ni une bonne ni une mauvaise chose, les exemples passés nous le prouvent aisément —, voici donc quelques propositions simples pour qu’elle laisse, sinon une empreinte durable, du moins un bon souvenir. À l’Éducation nationale, c’est déjà beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *