ABCD de l’égalité : impossible de les enterrer !

[..]  » «On verra ce que l’on peut tirer de ce machin…» Voilà les mots employés par Benoît Hamon à l’égard des fameux ABCD de l’égalité, face à des représentants syndicaux reçus peu après son arrivée Rue de Grenelle. Prudence toute, donc, sur ce dossier miné, sur lequel son prédécesseur Vincent Peillon a brillé par sa maladresse.

Lancés conjointement en janvier 2014 par le ministre de l’Éducation nationale et sa collègue aux Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, dans 10 académies volontaires – soit plus de 600 classes concernées, de la grande section de maternelle au CM2 -, pour «transmettre dès le plus jeune âge la culture de l’égalité et du respect entre les filles et les garçons» et «déconstruire les stéréotypes de genre», est-il expliqué sur le site du ministère de l’Éducation nationale, l’initiative a suscité une vive controverse. Lors du lancement, les deux ministères avançaient «une généralisation progressive» si l’évaluation du dispositif se révélait concluante. » […]

Lire l’article sur Le Figaro.fr

Signer la pétition de SOS Education « Non aux ABCD, oui au B.A.-BA ! »

Une réflexion sur “ABCD de l’égalité : impossible de les enterrer !

  1. Remettre de l’AUTORITE (saine) et le respect du professeur, encore faut-il que celui-ci soit respectable car ma fille, en seconde, avait un prof qui arrivait sans s’être coiffée les cheveux !, un autre qui racontait son concubinage avant son mariage, une autre que son mari était mort brulé vif dans leur maison !!! Un jour, c’était un lundi, j’ai entendu des profs parler entre eux et l’une d’elle a dit à l’un de ses collègues : « et toi, qu’est-ce t’as fait ce w.e. en dehors de te branler ??? » . Non mais, franchement, c’est quoi ces profs-là. Elle est où la dignité de ces enseignants vis-à-vis des jeunes. Quel exemple donnent-ils ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *