Article hilarant : « Dix conseils pour mettre à feu et à sang l’Éducation nationale »

« […] Afin d’aider le Ministre à énerver le plus possible un maximum d’enseignants tout en restant de bonne volonté, ce qui semble être sa spécialité, je lui suggère dix mesures, en apparence anodines, qui achèveront de rendre fou tout le monde.

1) Demander un moratoire sur les sanctions. Trop diverses, relevant bien souvent de l’abus de pouvoir, trop différentes d’un enseignant à l’autre, d’un établissement à l’autre, elles seront suspendues jusqu’à l’élaboration, par une commission ad hoc (dont la composition devra être de préférence exaspérante), d’une échelle de sanction universelle.

2) Créer un pôle « matières importantes » dans les établissements. Ce pôle sera valorisé en terme de traitement, d’occupation des salles, de responsabilités. Lors des conseils de classe, l’avis des professeurs de ce pôle comptera double (ils disposeront aussi d’un droit de veto). Au nom du DD (développement durable), seul ce pôle aura le droit de faire des photocopies (dans la limite de 25 par mois).

3) Le prix de la machine à café des établissements de centre ville sera multiplié par deux. Celui des professeurs de classe préparatoire multiplié par trois. Ainsi sera financé l’achat de machines Nespresso dans les écoles, collèges et lycées de ZEP (en raison du coût de la vie à Paris, les enseignants parisiens bénéficieront de la gratuité)(ne pas oublier de raviver la guerre Paris/Province). […] »

Lire l’article sur maragoyet.blog.lemonde.fr

6 réflexions sur “Article hilarant : « Dix conseils pour mettre à feu et à sang l’Éducation nationale »

  1. La colère m’étouffe. La suppression des notes constitue le dernier maillon de la volonté idéologique de détruire les bases du savoir, démolition entreprise dès 1968. L’objectif de nos dirigeants est de mettre sur pied un nouveau type de société égalitariste et communautariste. Au pilori, donc, ces fédérations de parents d’élèves qui se mêlent de pédagogie et les décideurs ministériels.

  2. Encore une idée farfelue de doctrinaires du PS et surtout de ces énergumènes dits »Les Verts »
    à la tête près du bonnet.
    S’il n’y a plus de notes plus d’émulation et nous allons nous effondrer dans le classement
    international.
    Je ne savais pas qu’il y avait autant d’imbéciles en France….

  3. Quand donc le pouvoir politique reprendra-t-il ses DROITS, en balayant tous les crétins (syndicats variés + parents d’élèves imbéciles) qui parasitent ce que devrait être une politique de l’éducation nationale????

  4. A Monsieur Christian,

    L’éducation des enfants se construit avec plusieurs acteurs, parents, professeurs, syndicats, ainsi pour faire une synthèse, l’éducation nationale.
    Vous traitez tous ces gens de crétins et d’imbéciles.Tous ces acteurs doivent réfléchir ensemble afin de guider nos enfants vers des jours meilleurs.
    Donc un peu de respect pour nous, qui essayons de faire le mieux possible.

  5. Pourquoi  » 5 thoughts  » ?
    Vous seriez-vous trouvé en panne de termes français pour ce petit titre annonçant les commentaires ? Pourquoi faut-il que dans un article sur la dés-Éducation nationale vous fourriez du grand breton ?
    Peut-être est-ce que  » thoughts » est le terme à employer et que j’ignore « con-vention » ? Ou bien est-ce du snobisme ? (je vous rappelle l’origine du terme : être snob au sens premier n’est guère glorieux). Mais Je crains le pire, à savoir la bêtise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *