Assouplissement de la carte scolaire ?

En dépit de la volonté affichée par le ministère de l’Éducation nationale d’assouplir la carte scolaire pour laisser les parents plus libres du choix de l’établissement de leur enfant, il semble que la réalité soit moins simple. Frédéric et Hélène Eichel, résidant à Boulogne-Billancourt, l’ont constaté pour leur fille Myriam, actuellement en troisième et qui s’inscrira l’an prochain au lycée.

Désireuse de faire des études d’architecture, celle-ci compte s’inscrire au lycée Jean-Baptiste-Say, dans le 16e arrondissement de Paris, où l’option histoire de l’art est dispensée. Problème : bien qu’il n’y ait que deux stations de métro entre le domicile de ses parents et le lycée, c’est assez pour passer de l’académie de Versailles à celle de Paris et donc devoir demander une dérogation.

Dans le cas de Myriam, dont les parents demandent une dérogation pour des raisons pédagogiques, l’option histoire de l’art ne fait pas partie des options inter-académiques qui permettent d’obtenir un changement d’établissement. En conséquence, M. et Mme Eichel devront placer Myriam dans le lycée public de Boulogne-Billancourt, Jacques-Prévert, ou bien dans un lycée privé.

Roman Bernard

3 réflexions sur “Assouplissement de la carte scolaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *