11 réflexions sur “B.A.-Bat au cœur de la forteresse (2)

  1. quel suspens insoutenable! Bravo Eric.

    Quelques nouvelles de « l’Education nouvelle » … Hier jeudi, inspection de l’ensemble des professeurs d’anglais du collège. Un grand monsieur très digne, sosie de John Clesse sorti tout droit d’un « poisson nommé Wanda », aussi fait pour être prof que moi pour être bonne sœur (quoique…). Mes collègues fabriquent un cours « formaté IUFM » pour lui plaire, auquel les élèves ne comprennent goutte : « M’dame on comprend rien à votre cours aujourd’hui ».
    Puis, entretien l’après midi, et là la grande nouvelle :

    1. Les professeur d’anglais doivent travailler ensemble et abattre un boulot qui, si on écoute ce grand échalas leur supprimera toute vie privée pendant les 60 prochaines années,

    2. Il faut gérer l’hétérogénéité de la façon suivante : le système de notation doit être entièrement revu et créer des groupes de niveau (!!) dans chaque classe, et leur donner des contrôles correspondant à leurs niveaux : par exemple au groupe faible il sera demandé un exercice simplissime sur ordinateur. Au groupe des forts il sera proposé un exercice plus ardu. Ainsi, résultat des courses, un élève nul aura 18/20 notre qui correspondra à un exercice niveau CE1, et un élève fort aura 17/20 s’il réussi un exercice de niveau presque seconde. On supprime donc la différence « infamante » de niveau sur la simple notation. On imagine aisément l’indignation des bons élèves qui se retrouveront avec des notes inférieures aux nuls!

    3. Cette prise en compte de hétérogénéité en instituant des groupes de niveaux devrait être étendu à toutes les matières. CQFD : le niveau va monter brave gens, les moyennes vont exploser vers le haut….

    Dors mon petit mammouth, dors…

  2. quel suspens insoutenable! Bravo Eric.

    Quelques nouvelles de « l’Education nouvelle » … Hier jeudi, inspection de l’ensemble des professeurs d’anglais du collège. Un grand monsieur très digne, sosie de John Clesse sorti tout droit d’un « poisson nommé Wanda », aussi fait pour être prof que moi pour être bonne sœur (quoique…). Mes collègues fabriquent un cours « formaté IUFM » pour lui plaire, auquel les élèves ne comprennent goutte : « M’dame on comprend rien à votre cours aujourd’hui ».
    Puis, entretien l’après midi, et là la grande nouvelle :

    1. Les professeur d’anglais doivent travailler ensemble et abattre un boulot qui, si on écoute ce grand échalas leur supprimera toute vie privée pendant les 60 prochaines années,

    2. Il faut gérer l’hétérogénéité de la façon suivante : le système de notation doit être entièrement revu et créer des groupes de niveau (!!) dans chaque classe, et leur donner des contrôles correspondant à leurs niveaux : par exemple au groupe faible il sera demandé un exercice simplissime sur ordinateur. Au groupe des forts il sera proposé un exercice plus ardu. Ainsi, résultat des courses, un élève nul aura 18/20 notre qui correspondra à un exercice niveau CE1, et un élève fort aura 17/20 s’il réussi un exercice de niveau presque seconde. On supprime donc la différence « infamante » de niveau sur la simple notation. On imagine aisément l’indignation des bons élèves qui se retrouveront avec des notes inférieures aux nuls!

    3. Cette prise en compte de hétérogénéité en instituant des groupes de niveaux devrait être étendu à toutes les matières. CQFD : le niveau va monter brave gens, les moyennes vont exploser vers le haut….

    Dors mon petit mammouth, dors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *