Bon point : à quoi sert le Brevet des collèges ?

Au fil des années, le « diplôme national du brevet » est devenu un  »mille-feuille » dont la disparition est à l’ordre du jour si l’on en juge par les rumeurs sur ce qui est actuellement envisagé par le Conseil supérieur des programmes qui devrait rendre sa copie dans les jours qui viennent.

En 1978, il avait été décidé que les élèves ayant fait l’objet d’une orientation vers le second cycle de l’enseignement secondaire n’avaient pas besoin de passer les épreuves du brevet pour l’obtenir. Et à partir de 1981, le diplôme – désormais intitulé « brevet des collèges » – avait été attribué sans examen, au vu des seuls résultats scolaires.

Mais en 1986, un « examen écrit » (en mathématiques, français, histoire-géographie-éducation civique) a été réintroduit par le ministre de l’Education Jean-Pierre Chevènement avec le triple objectif annoncé de « revaloriser le diplôme », de « motiver » davantage les élèves, et de les « préparer » à aborder des examens ultérieurement. Lors de sa première mouture, le taux de reçus n’a pas dépassé 49% ( il a atteint 83% l’année dernière).

En 1988, pour l’essentiel sur cette base, le « diplôme national du brevet » est créé avec trois séries (collège, technologiques et professionnelles). En 2001, prise en compte d’options facultatives. En 2006, s’ajoute l’option « découverte professionnelle ». En 2007, ajout de la note de vie scolaire ; le « contrôle continu » ne porte que sur les notes de troisième et le sujet du brevet devient national (auparavant, il y avait des sujets différents par académie ; ils sont désormais nationaux, mais les barèmes de correction restent définis localement). En 2008, l’obtention du brevet est aussi conditionnée par celle du Brevet informatique et internet (B2I) et du niveau A2 (du Cadre européen de références pour les langues) dans une langue vivante. En 2010, une nouvelle épreuve est ajoutée : l’histoire de l’art..

Depuis 2011, « l’attestation de maîtrise des connaissances et descompétences du socle commun au palier 3 » (qui correspond à la fin de la classe de troisième) est obligatoire…Fermons le ban !

Lire la suite de cet article de Claude Lelièvre sur Mediapart 

2 réflexions sur “Bon point : à quoi sert le Brevet des collèges ?

    • Je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire, mais ce diplôme permettra à certains de pouvoir se présenter à certains concours, notamment la catégorie C de la fonction publique. C’est un + pour tous ceux qui ne sont pas bacheliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *