Budget de l’Éducation : le puits sans fond

Pie chart on a stock chart with a budget

Pie chart on a stock chart with a budget

Le secteur bénéficie de 3 milliards de moyens nouveaux par rapport à 2016. La droite a voté contre une approche « quantitative », tandis que, côté universités, le coup de pouce est jugé insuffisant.
Après le budget 2017 de l’enseignement supérieur, lundi, les députés ont voté en première lecture, mercredi 9 novembre, en soirée, celui de l’éducation nationale, non sans quelques passes d’armes entre la gauche et la droite.
Ayant été déclaré, avec la sécurité et l’emploi, secteur prioritaire dans le projet de loi de finances, l’éducation dans son ensemble bénéficie de 3 milliards de moyens nouveaux et doit permettre de tenir la promesse de François Hollande de créer 60 000 postes (dont 5 000 dans l’enseignement supérieur) au cours du quinquennat.
Lire la suite de l’article en cliquant ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *