4 réflexions sur “Une école contre les notes

  1. Bonjour, je souhaitais dire bravo à Olivia Millioz d’avoir apporter ces arguments en faveur des notes. Une école sans notation, c’est mettre des enfants dans un environnement clos, aseptisé, sans repère, bien loin de la réalité du monde dans lequel nous vivons. L’école est là pour préparer les enfants à la vie personnelle et professionnelle, et supprimer les évaluations c’est bien mal les préparer à affronter la vie.

    Notre analyse à la Droite Silencieuse sur http://www.ladroitesilencieuse.fr/?p=549

  2. J’enseigne en classe de CM2 depuis bientôt 10 ans. Je n’ai jamais noté mes élèves, mis à part quelques scores QCM ou autre sur 15 ou sur 20.
    Mon objectif n’a jamais été de savoir qui franchirait la ligne le premier mais de faire en sorte que tous la franchissent quelle que soit l’allure. Et j’ai toujours la surprise des retours au passage en 6ème avec des bulletins plutôt performants. Mes élèves ont découvert leur niveau de compétence, ont appris à dépasser leurs difficultés voire à les contourner. Ils savent les domaines dans lesquels ils sont efficaces et sont confiants. Ainsi ils peuvent aborder le collège sans peur au ventre…

  3. Bonjour,
    Je viens de passer deux années dans un collège (une usine à gaz plutôt) « quadrichromique », pour ne pas dire quasi comique où le vert est l’excellence, le jaune la maitrise, l’orange l’acquisition en cours et le rouge le reste. Le bulletin trimestriel de chaque élève y est fièrement édité sur au moins deux pages et un site internet permet à chaque parent aventurier de calculer le nombre de verts, de jaunes, d’oranges et de rouges (souvent sans même lire les objectifs réducteurs auxquels ils correspondent) pour vite en extraire un pourcentage, une note, aidé d’une calculatrice qui numérise les couleurs (mais si !). J’ai ainsi vu beaucoup d’élèves se contenter du jaune, d’autres frustrés dans leur quête du mieux par un vert opaque, d’autres enfin ne se donner comme seul objectif que de passer du rouge à l’orange.
    Mon fils est scolarisé dans un collège qui fait de la résistance en poursuivant le système des notes. L’autre jour, il rencontre un camarade à qui il demande comment s’est passé son trimestre. Son camarade lui répond : « je suis jaune » …
    En ce qui me concerne, je suis tout à la fois rouge de colère et vert de peur car amusez-vous à mélanger juste pour « voir » (ce que notre administration nomme pompeusement une « expérimentation ») un peu du vert, du jaune, du orange et du rouge… Drôle de couleur pour l’avenir de nos enfants !
    Certes, je suis professeur de mathématiques, mais enfin !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *