Contrez l’enseignement du « genre » à l’école

Ce que nous redoutions est arrivé : un amendement vient d’être déposé pour insérer à nouveau la notion de « genre » dans la loi sur l’école. Il s’agit de l’amendement n° 180, déposé par la députée de la Somme, Barbara Pompili.

Réagissez MAINTENANT, sinon ce sera trop tard : l’amendement doit être discuté à partir de demain matin à l’Assemblée nationale. Votre député doit absolument s’y opposer.

6 réflexions sur “Contrez l’enseignement du « genre » à l’école

    • Bonjour,

      Après vérification, nous n’avons pas retrouvé votre précédent commentaire.
      Si vous le souhaitez, vous pouvez en déposer un nouveau.

      Bonne journée

  1. sur mon nouveau logiciel d’auxiliaire médicale, au début de la fiche patient, il y a désormais 3 cases à cocher suivant le patient:
    – masculin
    – féminin
    – indéfini….
    je suis restée perplexe.. dois -je faire déshabiller mes patients pour savoir quelle case cocher, alors que je ne suis pas médecin, kiné ni infirmière?

  2. Il semblerait qu’au sein de votre association, en faveur de l’éducation, l’esprit critique ne soit pas de mise, de même que la capacité à lire de toute évidence… En effet voici un extrait du dit amendement:
    « L’amendement présenté vient compléter l’article 31 en proposant que les enseignements dispensés dans le premier degré intègrent une éducation à l’égalité de genre, c’est à dire une éducation à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la déconstruction des stéréotypes. Cette véritable avancée dans notre système éducatif permet aux enfants dès le plus jeune âge de s’interroger sur la construction sociale des inégalités et ainsi de leur ouvrir le champs des possibles en terme de développement personnel et d’orientation scolaire, quel que soit leur sexe. »
    Cependant, si votre objectif est d’aller à l’encontre de l’instruction des enfants quant aux problèmes liés aux stéréotypes de genre (c’est-à-dire la discrimination homme/femme) vous avez bien réussi.
    Merci beaucoup de lutter pour les inégalités face à cette sombre France qui voudrait apprendre à nos chères brebis blondes que peu importe leur sexe, ils sont égaux entre eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *