[courrier] ce qu’on apprenait il y a 93 printemps

Avec 30 ou 40% d’enfants attardés en lecture, écriture et calcul,  il était certainement urgent de les emmener voir  une exposition sur le ZIZI ???

L’éducation Nationale devrait s’appeler Instruction Publique comme naguère et ça fonctionnait très bien, à part quelques retardataires, nous sortions du Primaire en sachant lire, écrire et compter.

Par pitié, ne me traitez pas de Facho ! Merci.

Il y a fort longtemps, nos parents nous avaient appris que si nous cassions les vitres des voisins en jouant au ballon, ils étaient civilement responsables, condamnés au minimum à rembourser les dégâts.

D’où la honte pour eux et les raclées pour nous!

Comme le disaient ma mère la peur du Gendarme est le commencement de la sagesse. Nous étions quatre, aucun n’a jamais commis aucun délit. Je chemine vers les 93 Printemps, pardonnez mon inexpérience .

Salutations à toutes et tous.


Un vieil écolier

Une réflexion sur “[courrier] ce qu’on apprenait il y a 93 printemps

  1. Monsieur le « vieil » écolier, j’aurais certainement aimé vous avoir dans ma classe… Marcel PAGNOL semble déjà si loin…
    Au point où nous en sommes, ne voudriez-vous pas venir me faire  » LA CLASSE » ? Nous montrer comment l’on instruisait lorsque vous étiez élève?

    Un « jeune » maître bien seul, perdu avec ses élèves dans les délires de L’Ecole d’aujourd’hui.

    A vous lire bientôt, cher Ancien.
    Philippe DENOUAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *