Crise du recrutement dans l’Education nationale : surtout ne changeons rien !

Des professeurs stagiaires démissionnent pour des emplois mieux rémunérés avant même de commencer à exercer.

Couacs de rentrée ou crise du recrutement? Près de 60 % des collèges et lycées ont entamé l’année avec au moins un poste de professeur non pourvu, indique une enquête du Syndicat des personnels de direction de l’Éducation nationale (SNPDEN) parue le 8 septembre.

Quelque 15 % sont «probablement dans une situation durablement difficile», estime-t-elle, avec plus de deux postes vacants.

Fait plus inquiétant, l’étude révèle qu’un poste vacant sur cinq est dû à un enseignant stagiaire qui ne s’est pas présenté. Démissionnaire avant même d’entrer dans le métier? Offres plus alléchantes et affectations défiant tout bon sens auraient-elles donc raison des vocations?

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *