Échec scolaire : Changer l’école ? – Le débat

Sans rien enlever au drame du décrochage scolaire, on peut s’interroger sur les propos de certains politiques qui souscrivent sans réserve à la vision pédago-progressiste ayant mené à la catastrophe éducative que nous connaissons. Comme disait Bossuet, la providence se rit de ceux qui déplorent des effets dont ils continuent de chérir les causes… Heureusement, le sociologue François Dubet et le psychiatre Gabriel Wahl sont là pour rappeler quelques idées de bons sens !

Une réflexion sur “Échec scolaire : Changer l’école ? – Le débat

  1. Bonjour
    Il faudrait peut être interroger les élèves sur les raisons pour lesquelles ils décrochent. Je pense que beaucoup ne se retrouvent pas dans les contenus abordés. Aujourd’hui, nous savons qu’un des éléments de la motivation est le libre choix de ses apprentissages, alors qu’attendons-nous pour leurs redonner du choix?
    De plus, beaucoup de parents n’aiment pas l’école, car ils ont vécu un ou plusieurs échecs qui a eu comme impact un renfermement sur eux-mêmes et sur le savoir de manière général. Il y a beaucoup de choses à apprendre et ce que propose aujourd’hui l’école n’est qu’une partie infime de ce savoir. Il serait dommage de continuer à faire croire aux gens qu’ils sont mauvais parce que certains contenus ne les ont pas passionnés. L’avenir est celui d’une école qui apprendrait seulement à utiliser au mieux nos capacités intellectuelles en passant par la manière d’apprendre, de sélectionner les informations importantes afin de pouvoir les retenir au mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *