École : un monde sans pitié, la vidéo en ligne

Hier soir, à 23h00,  était diffusée l’émission TOUTES LES FRANCE, un talk show dynamique et percutant sur l’actualité nationale et internationale présenté par Ahmed El Keiy.Olivia Millioz, directrice de communication de SOS Éducation y était invité ainsi que :

– Georges Fotinos, ancien inspecteur général et administrateur de l’UNICEF, membre de l’Observatoire international de la violence à l’école,
Michel Fize, sociologue et chercheur au CNRS,
Patrick Gonthier, secrétaire général d’UNSA-Education.

La vidéo de l’émission est en ligne sur le site de France Ô depuis ce midi.

3 réflexions sur “École : un monde sans pitié, la vidéo en ligne

  1. Le Béaba de la communication au XXIème siècle c’est de ne pas choisir une représentante avec une voix de tête. Ce qui était supportable il y a 100 ans est devenu absolument horripilant de nos jours.

    Apprenez à poser votre voix, madame, ou bien laissez votre place à quelqu’un qui pourra faire passer les idées de votre association de façon neutre, sans cette stridence formelle qui rend inaudible le fond du propos.

  2. Il faudrait déjà commencer par le début : si les enseignants étaient à leur place d’enseignant, les enfants seraient à leur place d’enfant. Oui l’éducation commence à la maison, mais l' »éducation nationale » a aussi un rôle d’éducation : or, quand on voit que les enseignants sont bien plus préoccupés par critiquer sans cesse le pouvoir politique, qu’ils entraînent derrière eux et manipulent les enfants, les pré-adolescents et les adolescents dans toutes leurs manifestations, ils sont en dehors de leur rôle de responsabilité d’éducateur. Dans l’esprit non formé de la jeunesse ces évènements se transforment en violence dans leur esprit.

  3. Même constat qu’Alexandre. Le message passe mal. Olivia Millioz a peut-être beaucoup de talents, mais hélas, pas celui de structurer ses propos. D’autre part, le ton n’est pas très serein. L’exercice n’est pas facile. Il faut choisir avec soin la personne qui va bien. Vous devriez y réfléchir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *