Eric Fassin, khmer rouge de la sociologie

eric-fassin

Il n’y a pas un délire progressiste, une aberration sociétale, dont l' »enseignant-chercheur » Eric Fassin ne se soit fait l’avocat. Promoteur de la théorie du genre depuis des années, il ravit tous les bons esprits par ses surenchères idéologiques semaine après semaine sur son blog, dont on ne saurait trop conseiller la lecture à qui veut jouer à se faire peur.  Il faudrait le congeler pour les sociologues du siècle prochain (le blog, pas Fassin !).

Pour Eric Fassin, le monde se divise en deux catégories : les racistes et les homophobes. Il a voué sa carrière de chercheur à dénoncer leur collusion. Tout est analysé à l’avenant. La politique ? Xénophobie et haine de l’égalité. L’histoire de France ? Colonialisme et collaboration.

Comme il vient de découvrir qu’il ne peut pas « changer le peuple », il propose maintenant de “changer de peuple” ! Méfiez-vous : ce brave garçon a des projets pour vos enfants…

8 réflexions sur “Eric Fassin, khmer rouge de la sociologie

  1. Vous devriez nous donner quelques exemples de ce qu’il propose, pour que ce soit plus net.
    Même en allant sur le lien que vous indiquez, je n’ai rien compris.

    Si je pouvez vous faire une suggestion, et n’y voyez pas là de méchanceté, mais souvent, dans vos articles, vous donnez une partie de l’information, pas d’explications, il faut cliquez sur un lien pour se rendre sur une autre page où l’on évoque cette information. Je dis bien évoque. Parce que la plupart du temps, cette page est tout aussi brève et brumeuse.

    Avec, un titre aussi net que celui de votre article, j’aurais aimé un vrai développement qui explique, qui donne des exemples de ce qu’annonce ce monsieur.

    Pour l’instant, je n’ai rien compris, et ce n’est pas sur la page que vous indiquez que j’ai appris quoi que ce soit sur « les projets pour nos enfants ».
    C’est très frustrant, car vos articles sont toujours formatés de cette façon. A la longue, on n’a plus envie du tout de les lire, et c’est dommage.

    J’espère que vous corrigerez cela.
    Merci d’avance.

    • Bonjour et merci pour votre commentaire.
      Nous essaierons de tenir compte de votre remarque et d’être plus explicites dans nos prochains articles !

      Bonne fin de semaine,

  2. bonjour

    je ne connais pas ce « monsieur » Fassin, mais au risque de me tromper il pourrait faire partie du cercle rapproché de François Hollande et de ses acolytes.
    pour ma part, j’ai compris depuis plusieurs années déjà que l’intention de nos dirigeants actuels et de leurs conseillers est bien de changer de peuple. le peuple français descendant des révolutionnaires de 1789 est aujourd’hui ingouvernable, notamment avec la problématique d’adaptation à la mondialisation.
    au cours des 19 ème et 20 ème siècles, les progressistes de gauche, qui nous ont gouvernés, épaulés par les syndicats, ont semé tellement d’idées d’égalité, de justice sociale et de possibilité d’émancipation dans nos esprits qu’ils leur est impossible d’avouer l’arrêt de l’ascenseur social et la régression inéluctable des acquis. dire la vérité sur l’avenir sombre qui nous attend desservirait leurs intérêts et aurait pour conséquence de provoquer peut être une révolution (un mai 68 à l’envers) qui remettrait en question leur stratégie sociétale. stratégie qui s’appuie sur la logique infaillible de diviser pour régner afin de conserver le pouvoir et ainsi disposé du temps pour modeler l’esprit de notre jeunesse, voire de changer tout bonnement de peuple à défaut de pouvoir changer le peuple. effectivement pour arriver à suffisamment scléroser les gens, le temps est un facteur essentiel et pour en gagner, ils mettent en place des mesurettes ayant pour seule intention de garder la paix sociale.
    voilà ma vision de notre société à venir et quand je l’expose à mes amis ou relations, j’ai l’impression parfois d’être Cassandre retranchée derrière les murailles de Troie. peut être suis je à tort défaitiste ou alarmiste. peut être suis je dans l’erreur totale, mais les actes et les réformes actuellement menés dans tous les domaines ne m’incitent pas à voir la lumière au bout du tunnel.

    cordialement

  3. Après Alain Soto et Philippe Meirieu, voilà un autre libertaire bien-pensant contre la civilisation, la famille, les institutions traditionnelles, la patrie, le travail. Les libertaires de l’éducation nationale (certains profs, pédaguogues, certains recteurs, certains membres des inspections académiques) ont commis un crime sur notre institution scolaire à partir de 1989, date où l’école n’aurait pas due être réformée par les socialistes. Le niveau chutte de façon impressionnante, 40% des élèves arrivés en 6ème ne maîtrisent pas correctement la lecture et l’écriture, 30% des jeunes de 17 ans ne sont pas capables de comprendre un texte simple, l’indiscipline est généralisée, etc, etc… Malgré l’échec des pédagogies modernes – et -, j’insiste sur ce point, de l’éducation libertaire avec son lot de laxisme et de suppression des punitions, les libertaires persistent dans leur crime, dans le crime qu’ils ont commis, dans les orientations éducatives et pédagogiques prises en 1989, – et en plus -, oui – et en plus -, ils en rajoutent, ils vont plus loin dans le crime en introduisant la théorie du genre à l’école de manière sournoise et subtile, par le biais de « l’ABCD de l’égalité ». La gauche a tué la famille dans les années 70, elle a tué l’école dans les années 90. Ca fait parti du livre noir de la gauche. Ils seront jugés, un jour, pour ce qu’ils ont osé faire sur nos institutions. Ainsi, les libertaires, si on les arrête pas, ils ne s’arrêteront jamais, tels des fous furieux. Merci pour le travail remarquable que vous faites à SOS éducation. J’espère que de plus en plus d’enseignants vous contactent pour apprendre les pédagogies traditionnelles.
    Ce Mr Eric Fassin sait-il que Jules fery a dit que les gens des colonies étaient une race inférieure? C’est pas du racisme ça? En plus ils sont cons ces bien-pensant de gauche! Léon Blum a également dit la même chose en substance, dans les années 30 devant l’assemblée, pour que tout le monde entende bien. La gauche a pensé la colonisation et la droite (une partie) l’a faite. Sait-il ce Monsieur que Mitterand était un excellent rafleur de juifs pendant la seconde guerre mondiale, étant membre du gouvernement de Vichy. Il a été primé de la francisque pour cela. Peut-être est-il trop ignorant pour être au courant de cela. Ce sont des gens de gauche qui ont porté au pouvoir le Maréchal Pétain, des gens comme Laval et bien d’autres! La gauche raciste et antisémite? Ce fut le cas au cours de l’histoire. Mr Fassin se garde bien d’évoquer tous ces sujets. Nous, les bons citoyens, nous savons que nous avons raison et nous vaincrons, c’est une question de temps. Les méchants perdent à la fin. Les méchants ce sont les libéraux-libertaires.
    Florent Metz

  4. C’est moi ou les dernières lettres de SOS éducation sont de plus en plus idéologiques avec une forme ironico-agressive qui ressemble à s’y méprendre à celle utlisés par le « camp d’en face » ?
    Dommage ça avait pourtant bien commencé quand je me suis abonné.
    Je vous laisse donc entre vous.

  5. Je voulais juste préciser une chose par rapport à mon message précédent.
    Celui-ci ne visait en aucun cas à défendre cette personne ni à critiquer les responsables du blog.

    Je souhaitais simplement des éléments concrets de que que ce monsieur avait fait.

    Si vraiment, depuis des années, il s’acharne à détruire les fondements de l’école, alors il faudrait réaliser un dossier sérieux de toutes ses actions et de ses dires (avec les sources de ses dires) afin que ce soit publier largement.

    Et pourquoi pas un document, livre ou autre, qui nous présente (document à l’appui) quelles sont les personnes qui ont entrepris de détruire tout ce qu’il y avait de positif et qui sont à l’origine de toute cette confusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *