François Bayrou : « un tiers des enfants ne savent pas lire »

D’après le président du MoDem, « le sujet de l’Education, par exemple, est frappant. Voilà une œuvre publique qui coûte très cher… et c’est bien ! Mais la difficulté, c’est que les enfants n’apprennent pas à lire pour 30 à 40% d’entre eux ».

C’est donc plutôt vrai si l’on parle des élèves en début de CE2. D’après les chiffres du ministère, 34% des enfants ont échoué à l’évaluation des acquis en français l’an dernier. Un test qui porte sur la lecture des consignes, la compréhension d’un texte court, la connaissance du vocabulaire de lecture ou encore la maîtrise de l’orthographe. Un niveau plutôt stable sur les 15 dernières années (-3 par rapport à 2009).

Une tendance d’autant plus inquiétante quand on compare avec d’autres pays. D’après PIRLS, une étude internationale publiée en 2011 sur la compétence en lecture des classes de CM1 dans 45 pays. Résultat : seuls quatre états européens ont un moins bon score que nos élèves. Par ailleurs un tiers des jeunes Français se classent dans le quart des Européens les plus faibles.

Pas de lien entre montant du budget et réussite scolaire

Par contre, François Bayrou a tort de lier ces mauvais résultats au budget de l’Education, qui représente le premier poste de dépenses dans le prochain budget de l’Etat. Pour, Eric Charbonnier, expert sur les questions d’éducation à l’OCDE, « la Finlande et la France dont l’investissement est à peu près similaire et pourtant les jeunes Finlandais s’en sortent beaucoup mieux. On se rend compte que le pays a beaucoup plus misé sur une formation de qualité des enseignants que la France ».

Lire la suite sur le site Franceinfo.fr

Une réflexion sur “François Bayrou : « un tiers des enfants ne savent pas lire »

  1. Pour l’avoir suivi et suivre encore François Bayrou, il y a longtemps qu’il dit cela et qu’il se bat pour que l’école permette enfin à tous les élèves d’acquérir les savoirs fondamentaux : lire, écrire et compter.
    Quand aux moyens, il veut juste dire que le budget n’est pas forcément la question centrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *