“Suivant la logique qu’on a tenté de me fourrer dans le crâne avec un pied de biche, il est formellement interdit de faire des cours de grammaire ou d’orthographe..”

massacre_linguistique300x200[…] « Venons-en donc à l’objet de cet article : suivant la logique que je viens de vous exposer – et qu’on a tenté de me fourrer dans le crâne avec un pied de biche et force coups de rangers – il est formellement interdit de faire des cours de grammaire ou d’orthographe. On fait toujours du français, soit, mais ce qu’on enseigne, ce sont des « outils de langue ».
Quelle est la différence, me direz-vous ? Une fois de plus, le diable s’est planqué dans les mots. L’idée, c’est de partir toujours du texte qu’on est en train d’étudier (pour les intéresser, donc).
Prenons un exemple : vous êtes en train de travailler avec vos élèves de sixième sur une séquence qui concerne l’Odyssée d’Homère. Problématique fixée avec vos élèves (pour les intéresser, donc) : « C koi l’eau d’issée, maîtresse ? » » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *