Grève dans les écoles, quels droits pour les parents ?

Cette semaine c’est la débandade à l’école. On savait que la réforme des rythmes scolaires ne faisait pas l’unanimité, mais à ce point …

En 4 jours d’école, on a 2 jours de grève : mardi 12 et jeudi 14 novembre.

Le mardi, c’étaient les éducateurs des activités périscolaires et aujourd’hui ce sont les enseignants.

 

Un vrai casse tête pour les parents.

Les syndicats laissent le soin aux parents de s’organiser pour faire garder leurs enfants. Mardi matin sur 662 écoles parisiennes, 520 n’assuraient pas un accueil normal. La ville de Paris conseillait de garder les enfants à la maison, ou bien, de venir les récupérer de 11h30 à 13h30 et après 15h.

Et histoire de compliquer encore plus la situation, un certain nombre d’écoles ont décidé que le mercredi après-midi serait exceptionnellement travaillé.

De quoi nous donner le tournis.

Et le droit d’accueil alors ?

Il y a un bien une loi qui prévoit un droit d’accueil pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires pendant le temps scolaire.

Cette loi permet aux familles de poursuivre leurs activités les jours de grève.

À l’article 2 de la loi assurant un droit d’accueil (promulguée le 20 août 2008) il est décidé que :

« Tout enfant scolarisé dans une école maternelle ou élémentaire publique ou privée sous contrat est accueilli pendant le temps scolaire pour y suivre les enseignements prévus par les programmes. Il bénéficie gratuitement d’un service d’accueil lorsque ces enseignements ne peuvent lui être délivrés en raison de l’absence imprévisible de son professeur et de l’impossibilité de le remplacer. Il en est de même en cas de grève […] »

Nous avons tenté de savoir si c’était bel et bien le cas en contactant la Mairie de Paris. Un employé nous a conseillé de contacter directement l’école dans laquelle l’enfant était scolarisé, car ces informations n’étaient pas accessibles.

Alors que faire ?

Mis à part trouver des solutions par nos propres moyens, rien d’autre.

Les syndicats ne font pas seulement plier le ministère de l’éducation Nationale à leurs volontés, ils font aussi plier des familles entières et ce n’est pas près de s’arrêter. Une prochaine grève est prévue début Décembre.

Pour plus d’information sur les grèves de cette semaine, lisez le petit reporter de cette semaine.
Si vous souhaitez recevoir chaque semaine la lettre d’information de SOS Education, abonnez-vous dès à présent sur notre site Internet.

Suivez également toute l’actualité de SOS Education sur notre page facebook.

Une réflexion sur “Grève dans les écoles, quels droits pour les parents ?

  1. Bonjour,

    en fait, je vous lis et il me semble que vous n’informez que les parisiens, donc désinformez le reste du pays.

    Je précise que je ne suis pas syndiqué et en ce qui concerne cette semaine décousue, ce n’est ni la faute des syndicats, ni des parents, ni des profs, mais bien d’un gouvernement qui ne tient pas compte de l’avis de tous ces acteurs de l’éducation proches des problèmes réels.

    Je reviens sur certains points de cet article : « En 4 jours d’école, on a 2 jours de grève : mardi 12 et jeudi 14 novembre. » Ce n’est pas le cas du tout puisque dans le Rhône, ce sont les parents d’élèves qui ont appelé à faire « grève » le mercredi et ne pas mettre leurs enfants à l’école pour protester contre cette réforme… On note bien là que les parents sont solidaires et que tout le monde va dans le même sens et qu’il n’est pas nécessaire de créer un différent qui n’existe pas !!

    Je continue avec ceci : « Et histoire de compliquer encore plus la situation, un certain nombre d’écoles ont décidé que le mercredi après-midi serait exceptionnellement travaillé. » En aucun cas ce ne sont les écoles qui ont décidé de travailler ce mercredi 13/11 mais encore un fois le gouvernement qui a imposé aux profs de récupérer une journée devant les élèves, considérant désormais que la journée de pré-rentrée n’est plus un jour de travail !! Je vous prie donc de cesser de véhiculer de fausses idées, alors que nous, professeurs, nous travaillons gratuitement pour cette journée là !!

    Je ne sais pas qui a écrit cet article, mais il ne me semble pas très honnête de créer une polémique dans une lutte ou tous les acteurs (profs, parents, syndicats…) sont d’un avis unanime contre cette réforme des rythmes scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *