La passionnante histoire du baccalauréat à retrouver sur France Culture…

bac200ans_300x200[…] « Pour chaque étudiant qui l’obtient, le baccalauréat sonne comme une victoire. Plus qu’un diplôme, il marque quasiment aujourd’hui le passage à l’âge adulte, tant son obtention coincide avec l’âge légal de la majorité. Etymologiquement, le mot baccalauréat a pour racine la locution latine “bacca laurea”, c’est-à-dire “la couronne de laurier”. Il s’agit de la corono triumphalis, la couronne triomphale, distinction honorifique symbolisant la gloire de son porteur. En latin tardif, il devient« baccalaureatus » et prend pour signification « degré de bachelier donné dans les universités ».

La racine du mot « bachelier », quant à elle, diffère. Jusqu’au XVIIe siècle, avant que sa signification évolue, le bachelier n’est autre que le “jeune noble aspirant à devenir chevalier”.

Les origines étymologiques du diplôme, qu’il s’agisse de locutions latines ou d’Ancien Français, lui confèrent presque une dimension épique. On est loin d’une épreuve où l’on se contente de réciter des connaissances acquises. Pourtant, l’histoire du baccalauréat ne débute qu’au XIXe siècle. » […]

Lire la suite sur France Culture.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *