17 réflexions sur “« IUFM > sophistes ! »

  1. Bonjour, je suis flattée de l’usage que vous faites de mon article, mais il n’avait pas vraiment vocation à être diffusé sur un site estampillé « sos éducation »… En tout cas j’aimerai que l’identification de mon iufm (la ville) n’apparaisse pas. Le préfère laisser le soin à ceux qui le fréquentent de le reconnaître eux-mêmes.

    Merci 🙂

    ps. je ne suis pas encore prof stagiaire, seulement « plc1 »

      • Ayant fréquenté l’IUFM de Créteil, je comprend la demoiselle.

        Comme disait un de mes collègues, quand on rentre à l’IUFM, on a aucun à priori malgré tout ce qui en est dit.

        Mais quand on est dedans, on remarque que c’est pire que ce qui y est dit.

        L’IUFM est un système idéologue, parasite, couteux, inculte, mafieux et stalinien.

        Je suis pour supprimer cet institution qui est le symbole de ce qu’est devenu l’éducation nationale, ce symbole qui représente l’éducation nationale version Merrieu.

        Je suis pour supprimer ce système, qui n’a pour vocation que de laver le cerveau des futur profs (les professeurs n’existent plus, vous noterez la nuance que je fait) et qui méprise la culture universelle.

        Je suis pour supprimer ce symbole même si c’est pour le remplacer par rien.

        Mieux vaut envoyer un professeur directement devant les élève que de la faire passer par la case IUFM.
        Certain peuvent même avoir la double peine: ZEP-IUFM.

  2. Chère Mademoiselle, à partir du moment où votre blog s’étale au grand jour et que vous ciblez avec justesse l’absurdité de la dé-formation que vous subissez, ne vous étonnez pas d’être repris ici ou ailleurs. Et que voulez_vous dire par site « estampillée » sos education?
    Ne vous trompez pas d’adversaire…

  3. Effectivement, mon blog « s’étale » au grand jour mais nulle part je n’ai mentionné la ville dans laquelle j’étudie. Je n’ai en aucun cas demandé un quelconque retrait de cet article…j’aurai seulement souhaité que l’établissement en question ne soit reconnaissable que par les étudiants qui le connaissent déjà.

    Par ailleurs, je n’attaque pas ce blog du tout, mais mon but avec cet article, et avec mon blog personnel n’était pas aussi engagé que le laisse supposer le titre « sos éducation » (du moins, à ce qu’il me semble).

  4. Finalement je ne regrette rien à la vie de célibataire sans enfants et à envisager l’expatriation. Au moins je n’aurai pas à composer avec l’état actuel de l’éducation nationale.
    Mais au delà de ça pour ceux qui restent, ce n’est plus des questions d’éducations que vous allez vous devoir vous poser; je pense que vous allez être confrontés à des risques de Balkanisation et les conséquences qui vont avec.
    Le problème vient du fait que les partisans de Mai 68 ont prôné le collège et la pensée unique, cela a force la cohabitation de mondes et de gens qui n’ont pas forcément envie de vivre ensemble. Ensuite le monde a changé, et faut être bien bête en 2009 pour cohabiter avec des gens qu’on ne supporte pas alors qu’on peut se rendre partout dans le monde en moins de 48 heures.
    Les idées me viennent au fur et à mesure, il y a aussi les coquilles.

  5. Pourquoi à SOS Éducation vous ne tapez que sur les IUFM, et jamais sur l’inspection ? Auriez-vous oublié que les formateurs IUFM ne sont que les éxécutants de la volonté des IPR, eux-mêmes sous la direction de l’Inspection Générale ?

  6. On remarque tout de suite le contraste entre, d’un côté, la façade élégante construite à une autre époque par des gens civilisés, et d’un autre côté, la pancarte « IUFM » apposée par les barbares qui ont pris le contrôle de l’institution, avec le style graphique qui leur correspond.

  7. Je regarde Antenne 2 et complément d’enquête : on paye tous aujourd’hui le prix de cette idélogie permissive et de cet évangélisme fumeux. Les enseignants ont besoin d’un appareil qui les supporte dans leur rôle, pas d’une formation infantilisante face à des enfants qui ont de plus en plus besoin de repères.
    Il est l’heure de tourner la page sur un système qui n’a jamais été adapté aux challenges du monde réel. Adieu Monsieur Mérieux.

  8. Toni: *** les partisans de Mai 68 ont prôné le collège et la pensée unique / Ensuite le monde a changé ***

    Même sans immigration, le collège unique était une mauvaise idée. Ce sont vraisemblablement les mêmes gens qui sont responsables de l’immigration et du collège unique.

    MRX: *** Pourquoi à SOS Éducation vous ne tapez que sur les IUFM, et jamais sur l’inspection ? ***

    Parce que c’est moins dangereux ?

    Eric G: *** on paye tous aujourd’hui le prix de cette idéologie permissive et de cet évangélisme fumeux. ***

    Je suis passé par l’iufm il y a longtemps, et je me plaignais de leur idéologie gauchiste désastreuse. Je perdais mon temps à réfléchir à l’absurdité de leurs théories. En fait, une fois qu’on a réalisé qu’il y a un problème d’idéologie délirante, il faut éviter de trop y penser, pour ne pas devenir fou.

    Par contre, il faudrait identifier les responsables qui se trouvent en haut, dans l’administration, les médias, les syndicats… Il faut voir qui organise, finance et oriente l’extrême gauche. Il faut voir à qui Meirieu doit sa carrière, qui étaient les principaux agitateurs de Mai 68, qui a infiltré les syndicats, qui possède les médias, pourquoi le gouvernement distribue des subventions à toutes sortes d’associations nuisibles, sur qui se sont appuyés Mitterrand, Jospin, Chirac, Sarkozy…

    Il ne faut surtout pas attribuer l’idéologie de l’iufm à l’air du temps: il faut rechercher les responsables. Mais en fait, si on veut sauver l’école et la civilisation, c’est le régime actuel dans son ensemble qu’il faudrait déboulonner. Personnellement, je rêve d’une invasion par l’armée russe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *