La Fondation pour l’école met les pendules à l’heure

Anne Coffinier est directrice générale de la Fondation pour l’École.

Voici que Najat Vallaud-Belkacem est placée à la tête de l’Éducation nationale, elle qui est l’emblème même de l’idéologisation à outrance de l’école. La réalité dépasse la fiction. Alors que tous appelaient à un apaisement après les tensions suscitées par l’ABCD de l’égalité et sa paradoxale suppression-généralisation, une telle nomination interpelle fortement.

Le président cherche-t-il à faire mieux passer le tournant libéral qu’il a été contraint d’opérer en économie en donnant à sa base militante une compensation sociétale (notre pauvre école étant désormais ravalée au rôle de laboratoire sociétal, cessant d’être une institution consacrée à l’instruction des citoyens)?

Lire la suite ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *