La journée d’une professeur d’anglais en ZEP

À lire, ce témoignage d’une professeur d’anglais en ZEP :

Voilà […] ma journée d’hier. Il va sans dire que je suis rentrée chez moi exténuée nerveusement, encore fébrile de tous les coups psychologiques qu’il m’avait fallu esquiver, limite prête à donner ma démission tellement ma belle mission éducative me semblait définitivement souillée par la boue de l’ingratitude de ces gamins et de la violence latente même chez les filles les plus apparemment douces.

Retrouvez l’article complet en cliquant ici.

6 réflexions sur “La journée d’une professeur d’anglais en ZEP

  1. Tiens, on dit « une professeur » chez SOS Éducation ? Je me présente en début d’année à mes élèves en disant que je suis leur « nouveau professeur d’anglais », quoique je sois bien une femme.

  2. Oui, certain commente, ce qui pour moi ne sert pas, seul le résultat compte.
    Que ce soit un homme ou une femme, surtout chez nos amis ANGLAIS, toujours à la recherche du féminin.
    À oui, dans l’éducation nous n’ évaluons pas, nous ne notons pas, nous apprécions, mesurons, estimons,et là, l’estime n’a pas de cote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *