La justice encourage l’anarchie

Lu sur le site du Figaro :

Le tribunal administratif de Marseille a ordonné l’annulation des sanctions financières sur [le] salaire [de deux enseignants désobéisseurs], décidée par leur hiérarchie pour avoir refusé d’appliquer certaines réformes de l’Education nationale.

Comment ne pas voir que cette décision de « justice », comme celle du tribunal administratif de Montpellier qui a suspendu le retrait de salaire de Bastien Cazals, est une incitation certaine à l’anarchie du corps enseignant… ?

5 réflexions sur “La justice encourage l’anarchie

  1. Nous pouvons donner des leçons à tour de bras au monde entier.
    Faites ce que je dis , pas ce que je fais.
    Ce n’est point une fausse maxime de morale qui me rendra méchant, mais l’intérêt que j’aurai de l’être.
    Claude Adrien Helvétius,
    De l’homme, de ses facultés intellectuelles et de son éducation,
    Gallica

  2. Cette décision de justice est un pur scandale, mais signe bien aussi l’état social des magistrats qui sont, eux aussi, des désobeïsseurs, et se permettent de décider le Bien et le mal dans la société française, mais le plus souvent, sont à l’abri des sanctions . Voyez la » sanction » encourue par le juge Burgaud.Avisez vous maintenant de » désobéir » aux obligations de limitations de vitesse vous aurez une armée d’huissiers pour vous faire payer votre crime!Il faut désormais considerer que ces magistrats ont ouvert la possibilité de s’affranchir de toute obligation vis à vis de la société et singulièrement des cochons de payants qui financent par leur impôts la ruineuse éducation nationale,mais aussi par la même occasion de considérer les magistrats eux mêmes financés par nos impôts, comme des pantins dont les décisions sont nulles parce que prises par des personnes qui ne méritent pas la protection de l’Etat.Seule l’exposition de ces personnages au risque pourrait les ramener à la raison. En tout état de cause le simple citoyen s’interroge, pourquoi n’a-t-il jamais recours aux services des juges des huissiers et des avocats et pourquoi ces professions exercent-t-elles leur art contre lui. Si les rigueurs de la loi ne s’appliquent qu’à ceux qui respectent la loi , alors vive l’anarchie!

    • D’ailleurs, sans vouloir défendre Alain Refalo, il est douteux que sa sanction soit suspendue, alors qu’elle l’a été dans le cas de Bastien Cazals et Erwan Redon. D’où l’impression d’une justice à géométrie variable qui prévaut…

  3. Moi j’ai une autre question. Pourquoi sanctionner des personnes qui font leur boulot et au vu des résultats,ils le font efficacement ?

    Je pense que l’avis du tribunal administratif est dans cette optique.
    On ne parle pas de droite ou de gauche. On parle de lois. La procédure engagée à l’encontre de ces professeurs est simplement Illegale. Il y a vice de forme.
    Sur le fond on verra plus tard.

    De plus, regardez les manuels de primaire rien que pour la division, la méthode est aberrante. Si le professeur ou les parents ne montrent pas aux enfants d’autre façon de faire, beaucoup arriveront en 6e ne sachant pas faire de division. (Idem pour la lecture).

    ps: À force de voir que son parti, on se met des oeillères.
    ps2: Sensurez moi si vous le désirez, mais cela ne donnera que plus de poids à mes dires.

    • Pourquoi sanctionner des personnes qui font leur boulot et au vu des résultats,ils le font efficacement ?

      Quels résultats? Les résultats des évaluations de CE1, catastrophiques ?

      On parle de lois. La procédure engagée à l’encontre de ces professeurs est simplement Illegale. Il y a vice de forme.

      Pourquoi l’est-elle pour Bastien Cazals, et pas pour Alain Refalo, alors ?

      Sur le fond on verra plus tard.

      Sur le fond : Erwann Redon devrait aller au bout de sa logique et demander une totale liberté pédagogique, i.e. l’abolition du monopole étatique de l’éducation. Mais bien sûr, il est formellement opposé à cela…

      Sensurez [sic] moi si vous le désirez, mais cela ne donnera que plus de poids à mes dires.

      On ne censure pas, ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *