L’égalitarisme idéologique… existe maintenant en affiches !

Tout au long de l’année 2013-2014, des élèves ont été nombreux à se porter volontaires pour participer aux ateliers de sérigraphie. L’initiative revient au conseil régional d’île-de France qui, depuis trois ans, met en place le dispositif Jeunes pour l’égalité dans les établissements scolaires.

Il a fallu des heures d’échange, de réflexion, de raisonnement. Un travail à plusieurs têtes entre des lycéens de la région parisienne, l’animatrice d’ateliers de sérigraphie Émilie Desjardins et la graphiste Cécile Geiger. Le tout sous l’égide du conseil régional d’Île-de-France. Et, au final, une production d’affiches, dont celles que publie l’Humanité. Une question, une seule a été imposée aux volontaires : qu’est-ce que le sexisme ?

Découvrez leurs œuvres ici.

3 réflexions sur “L’égalitarisme idéologique… existe maintenant en affiches !

  1. J’ai 75 ans ai appris à lire chez des religieux(méthode:B.A =ba..)en quelques jours,comme mes parents et mes grands-parents
    A écrire ,plume Sergent-major…..craie au tableau,ardoise….ect
    Même les bacheliers les ingénieurs les « têtes couronnées de lauriers »
    Nous étions notés ou punis sévèrement(copier 100 fois…..règles sur les doigts….pour commencer les cours:morale,politesse,savoir vivre,sens du devoir ,des l’honneur ,de la PATRIE…et chaque jour(au hasard)une page du dictionnaire.Dictée:avec analyse logique et grammaticale….Nous restions en étude le soir après les cours.nous n’en étions pas « traumatisés »pour autant et pas fatigués puisque souvent nous rejouions « à l’école entre gamins le jeudi
    Lors de ma dernière visite à mon instituteur(90 ans ,moi 50)Lui ayant dit:Monsieur Barbé vous étiez sévère,juste
    mais vous deviez bien nous aimer Sa réponse:c’est maintenant que tu t’en aperçois « grand couillon »(formule affectueuse dans ce cas vu mes origines gasconnes)
    Qui pourra en dire autant aujourd’hui????De plus j’ai du apprendre à lire à mes petits enfants ainsi car à 8 ans ils ne savaient pas lire le nom des rues et encore moins dans un livre,journal,affiche ….
    Bravo aux »super cerveaux « qui ont inventé ces nouvelles façon de faire
    Quand aux « mathématiques modernes…PIRE!!Le directeur de l’école ou »apprenaient » mes enfants »(années70) m’avoua qu’il n’y comprenait rien lui-même UN COMBLE!!!
    Lorsque l’on apprend une langue,quelle qu’elle soit il faut bien (comme sur une portée musicale,entendre le son résultant « du mariage « des lettres entre elles)Quelques uns me prendront pour un rétrograde mais moi j’aurai l’insigne honneur de les prendre pour des CONS malfaisants Ne possédant que mon certificat d’études primaires ,apprenti chez un artisan à 15 ans autodidacte curieux de tout (ai appris, seul ,plusieurs langues )je crois qu’il me faudrait encore plusieurs vies pour satisfaire ma curiosité
    Quant aux présentateurs de télévisions et autres célébrités……PAUVRE langue Française ILS t’assassinent et ne donnent pas le bon exemple Mais il parait qu’il sont GENIAUX…super,hyper, géniaux,cool etc…
    Merci d’avoir supporté le court texte d’un humble mortel qui salue ceux qui m’ont compris et qui partagent mes vues « de l’esprit » Ou est le siècle des lumières ?l’époque lorsque notre beau pays était le phare du monde et le Français langue diplomatique :Désolant!!!!

    • Je pense exactement la même chose. je suis (de peu) votre cadet, ai enseigné depuis le début de la « catastrophe idéologico-pédagogique » en 1970, jusqu’en 2004 où on m’a mis en congé.
      mais je n’ai pu résister à en « remettre une couche ». Comme vous, je suis passé chez des maîtres et une maitresse en CP, à qui notre famille offrait des fleurs en fin d’année. Et pourtant ils étaient sévères, mais encore aujourd’hui j’écris avec plaisir et j’ai fait toute ma carrière de prof de physique, pratiquement sans jamais utiliser de calculette.
      Au plaisir d’échanger sur votre scolarité, et comme nouveau « Reporter de village » serait-il possible de rencontrer Monsieur Barbé ainsi que son élève « couillon ».
      J’habite en Haute-Savoie.

      Cordialement

      BernardH

  2. Je suis plus jeune que vous de 20 ans mais je me retrouve dans vos propos et me souviens moi aussi que nous jouiions avec bonheur à « l’école » le jeudi. La plus âgée d’entre nous tenait le rôle de la maîtresse et les petits étaient ses élèves attentifs et intéressés…jusqu’au goûter !

    Il est clair que nous assistons depuis plusieurs années à une destruction programmée et méticuleuse du savoir et de l’intelligence. Il y a là une véritable intention de nuire et de détruire.
    Tous les « sinistres » qui se succèdent comme des pions stupides et idéologiquement nuisibles au ministère de la ? nationale précipitent à chaque fois un peu plus des milliers d’élèves dans la désespérance et la nullité.
    L’absurdité totale du collège unique couplée au mépris exprimé envers les fillières dites professionnelles ont détruit un nombre incalculable d’adolescents avides d’apprendre autre chose et à qui on a sciemment retiré la possibilité de se construire un avenir.
    Sans oublier bien sûr la violence, l’irrespect et le laxisme qui règnent en maître dans un paquet d’établissements scolaires publics. A tous ceux qui n’ont pas la chance de suivre leurs études dans le privé, bonne chance, certains s’en sortiront à peu près indemnes mais le gros du troupeau tombera au fond du gouffre de la médiocrité imbécile.
    Chut… Ici on asphyxie l’innocence et l’intelligence ; parents laissez faire les fossoyeurs du savoir et de la culture; avec les budgets colossaux qui leur sont scandaleusement alloués chaque année ils abêtissent vos enfants, s’amusent avec eux comme avec des cobayes et les transforment en crétins en toute impunité.
    Une entreprise qui engloutit des sommes astronomiques pour fabriquer des futurs chômeurs par milliers, on ne devrait pas lui couper les vivres et la mettre en liquidation judiciaire ??? avec sanctions pour tous les responsables du désastre.

    Non assistance à élèves en danger, cà va chercher combien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *