Les 15-24 ans passent 11 heures par semaine à regarder des vidéos sur internet…

[…] « L’appétit des jeunes Français pour le visionnage en ligne n’est, certes, pas nouveau. Mais le rapport, publié par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) le 19 juin dernier, lui donne une nouvelle résonance. En compilant des études récentes à l’enquête annuelle de Médiamétrie «Media in life», l’autorité de régulation met en lumière un phénomène «jeune» en passe de devenir une pratique pour toutes les catégories de population. Les écarts restent significatifs – 11h02 par mois chez les 15-24 ans, contre 4h55, en moyenne, pour les autres catégories d’âges – mais l’influence des jeunes est indéniable. «Les individus appartenant à un foyer composé d’au moins un enfant ont regardé en moyenne 82 vidéos par personne et par an, contre seulement 57 vidéos lorsqu’il s’agit d’un foyer sans enfant» détaille notamment le rapport. » […]

Lire l’article sur le Figaro.fr

Une réflexion sur “Les 15-24 ans passent 11 heures par semaine à regarder des vidéos sur internet…

  1. Vous savez sans doute qu’il y a quelques années le CEA à Saclay (Neuro spin) a réalisé une étude commandée par le gouvernement à propos de la baisse des effectifs dans les disciplines scientifiques. Un collègue professeur nous disait qu’il avait besoin (en FAC) de 3 heures de démo en maths avant un cours de physique. L’amphi se vidait de plus d’un tiers d’élèves. Après de longues recherches ils ont prouvé que les jeunes deviennent de plus en plus IMPATIENT, incapable de se concentrer, de raisonner devant le problème de maths. L’emploi des écrans (logiciels etc…jeux…) serait la cause de cette impatience. Il faut du défilement, le cerveau perd l’habitude à traiter, car il faut du temps, de la concentration, bref des mécanismes qui renforcent en formant de nouveaux circuits électro-chimiques. Pendant des années ces jeunes ont utilisés les machines à écran (pour toutes sortes d’emplois, jeux etc…)et auraient évité cette formation du cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *