Les contribuables-parents d’élèves ne sont pas contents et ils ont raison !

Il faut infliger à l’Éducation nationale une cure d’amaigrissement salutaire, explique la directrice de l’Ifrap (think-tank libéral) Agnès Verdier-Molinié.

On entend peu les candidats à l’Élysée parler de l’école. Par peur des puissants syndicats d’enseignants?

En France, notre dépense en matière d’éducation est colossale. Pour ce qui concerne les écoles primaires, les collèges et les lycées, publics et privés sous contrat, on a dépensé 93,4 milliards d’euros en 2014, tous financeurs confondus – c’est-à-dire en incluant les dépenses des ménages, des entreprises et des personnels des collectivités. Comme la Cour des comptes le soulignait déjà en 2013 dans son rapport, notre système éducatif ne souffre pas d’un manque de moyens, mais d’une mauvaise gestion des moyens mis à disposition.

Lire la suite ici. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *