Méthode phonétique : attention danger !!

Ma fille est de nature très curieuse et très bonne à l’école. Dès la grande section de maternelle, je lui ai appris à lire en 4 mois avec la méthode syllabique.

Nous avons déménagé et elle vient de débuter son CP dans notre nouvelle commune. Dans la mesure où elle savait déjà lire, je n’aurais jamais imaginé rencontrer des problèmes sur la lecture avec son CP.

Grave erreur et merci à la méthode phonétique !!!

Aujourd’hui, ma fille est totalement déstabilisée, elle s’y perd lorsqu’elle doit faire un exercice sur le [y] = « u » ou bien [u] = « ou » etc …
Aux vacances de la Toussaint, les élèves n’ont inscrit dans leur cahier que 3 voyelles (a, o et u), 4 consonnes (l, m, r et p), ainsi que /eu/ et  /oeu/ alors même qu’ils n’avaient pas étudié le /e/ ! 


En dictée je trouve dans le cahier  : « Elle ira o lit. » considéré donc comme juste puisque l’on écrit en phonétique ! Là encore, ma fille se retrouvait paumée en me disant « La maîtresse dit qu’on entend « o » alors on écrit « o » alors qu’à la maison, je lui avais fait écrire : « Elle ira au parc » sans faute.

Elle est devenue paresseuse à la maison, ne s’intéresse à rien, ne sait plus s’occuper, n’a plus envie d’aller à l’école.

 Après les vacances, elle ira dans une autre école, privée, où l’on a compris le problème et comment la remotiver. Il est lamentable de voir qu’il faut payer pour éviter des dégâts et offrir une instruction correcte à nos enfants.

 Mme S.R (Cher)

3 réflexions sur “Méthode phonétique : attention danger !!

  1. Mme S.R.
    La méthode dont vous parlez est la méthode syllabique qui consiste à apprendre aux élèves à faire correspondre des sons avec des lettres. C’est d’ailleurs la seule méthode utilisée en France exception faite de certaines méthodes complémentaires qui peuvent aider certains enfants (méthode gestuelle par exemple).
    SOS Education confond méthode et manuel. En France il existe une seule méthode : la syllabique et des dizaines de manuels qui la déclinent selon des habillages divers.
    La méthode syllabique a déjà été inscrite dans les textes de l’Education nationale par la circulaire De Robien en 2006. C’était déjà un coup d’épée dans l’eau puisque cette méthode est massivement utilisée pour apprendre à lire.
    Je trouve l’intention de SOS Education louable car il est un fait indiscutable : 15% des élèves sortent de primaire sans savoir lire correctement.
    Mais enseigner le code alphabétique, c’est ce que les enseignants réussissent le mieux. Ca nous savons le faire. La vérité, c’est que cela ne suffit pas. Vous trouvez en fin de CE1 nombre d’enfants qui font le bruit des mots, mais sans rien comprendre. La syllabique a bien fonctionné mais ils ne savent toujours pas lire. Alors, ne perdez pas votre temps, cherchez d’autres solutions.

    A mon avis, si votre enfant s’ennuie au CP, c’est parce que vous lui avez déjà appris à lire. Apprenez-lui la division et elle s’ennuiera aussi en CM1 !
    Vous pouvez éventuellement reprocher à l’enseignant de ne pas donner à votre enfant les exercices à son niveau mais soyez tout de même consciente que la différenciation dans une classe de CP, ça n’est pas une chose facile.
    En revanche, ça me parait difficile de lui reprocher d’aborder les sons et les lettres de manière très progressive. Je crois d’ailleurs avoir lu sur ce site qu’il fallait aller du simple au compliqué. N’est-ce pas le principe que suit cet enseignant ?

    Cordialement.

  2. Ce blog est attristant. En effet, les rubriques témoignages ne sont que des propos condamnant le travail de certains instits (je ne nie pas leur véracité).
    Quid des enseignants de CP (la majorité) utilisant des méthodes d’apprentissages qui fonctionnent et font progresser les élèves ?
    Je vous soupçonne presque de tout faire pour démontrer que l’école publique ne fonctionne pas (je ne dis pas qu’elle est parfaite!) et qu’il vaudrait mieux envoyer ses enfants dans le privée (qui ne fonctionne pas forcément mieux!).
    Oui je suis instit de l’école publique, oui mes collègues font un travail formidable. Dans ma carrière j’ai vu beaucoup plus de collègue faisant progresser une classe que l’inverse.

    • Ce sont les méthodes mixtes qui sont utilisées avec départ en méthode globale pour la majorité des enfants. Par contre ,cela ne fonctionne pas pour tous les enfants, je l’ai expérimenté avec mes 2 aînées , une visuelle et l’autre auditive ,une catastrophe pour ma fille auditive qui en devenait dyslexique! Cette dyslexie « fabriquée » a été corrigeée lors d’un stage avec Elizabeth Nuyts que je remercie ici pour avoir sauvé ma fille de la spirale de l’échec ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *