Ne jetons pas la pierre à la TV

Aujourd’hui l’idée n’est pas de jeter la pierre à la Télévision en général. Il y a de la bonne télévision et de la mauvaise télévision. Le problème tient à plusieurs facteurs.

D’abord les jeunes parents gardent leurs réflexe d’anciens jeunes accros au bruit et à l’image de fond. La conséquence c’est que dès leur naissance, leurs enfants sont élevés dans ce bruit et cette image de fond. Ensuite, les parents fatigués, ont le réflexe de la télé-baby-sitter: Dès les premiers âges de l’enfant, ils déculpabilisent parce qu’on leur dit que les dessins animés c’est bien, et que ce n’est pas violent….
Ils ne savent pas que l’attention des enfants n’excède pas 15min et que prendre à la suite plusieurs dessins animés, c’est leur donner l’impression que tout cela n’a aucun sens, et qu’il s’agit d’une succession aléatoire et insignifiante d’images. Aucune question de compréhension ne leur est posée, indiquant l’intérêt que les parents portent à évolution de leur vocabulaire télévisuel, formel et de leur perception des choses…
Enfin, plus largement, beaucoup trop d’adultes avec enfants, se comportent eux-même comme des adolescents accros aux jeux, aux images, aux communications (textos, réseaux sociaux…) et ne communiquent plus avec eux, n’expliquent plus rien, ne regardent plus le monde avec eux pour essayer de le leur expliquer pas à pas. Observez dans un autobus, métro ou train, et comptez le nombre de parents qui « dialoguent » avec leurs enfants, qui les écoutent, les regardant dans les yeux et qui font mine de s’émerveiller avec eux des petites choses de la vie: un papillon, une feuille d’automne, un oiseau migrateur…
J’ai 58 ans et je suis comme tout le monde née avec la télévision. Mais nos parents (avec 6 enfants) ont surveillé notre scolarité tout en allumant au compte-gouttes la télévision. Mes trois enfants (aujourd’hui adultes) ont regardé des dessins animés (de 10 à 15mn), puis plus grands (15- 30mn) et à l’âge où ils ont pu raconter et organiser leur récit (8-10ans), ils ont pu suivre des fictions plus longues. Ils ont fait d’excellentes études et continuent à regarder la télévision comme un support pour l’information et la culture, mais savent les limites que cela suppose si on veut entretenir sa culture générale… Nous ne sommes pas des « Bourgeois » : nous habitons dans une cité de Toulouse, où tous les soirs des enfants en bas-âge sont couchés à minuit (!!!) En même temps que leurs parents!
Voilà les vrais problèmes qui s’opposent à leur concentration, à leurs apprentissages.
Et ça, PERSONNE n’en parle (ou très timidement!)….
Ce sont des émissions pour parents qu’il faut créer et là ce serait de la bonne télé !

Un parent d’élève

Une réflexion sur “Ne jetons pas la pierre à la TV

  1. Enfin qui quelqu’un qui explique avec les mots exacts les vraies causes de l’échec de l’éducation nationale et le pourquoi de notre dégringolade dans les divers classements PISA…
    Parce que honnêtement des enfants de 6/7 ans fatigués dès les premiers moments de classe, incapables de se concentrer ni même d’écouter une histoire de 5 minutes sans images : j’en ai plus de 50 % dans ma classe de CP.
    Conséquences de ce phénomène ? pas de mémoire et sans mémoire pas de progrès quels que soient les moyens utilisés pour enseigner la lecture (même en syllabique en combinant les alphas, la gestuelle et une méthode type Boscher), l’écriture, le raisonnement, la numération, le calcul, la géographie, l’histoire, les sciences etc… et ce malgré une pratique à très haute dose de la récitation et l’emploi de méthodes « traditionnelles »et démodées qui ont instruit convenablement des générations entières de petits français…
    Je pense que pour instruire les enfants, il faut une école obligatoire pour les parents pour leur apprendre à éduquer leurs enfants : après nous pourrons regarder du côté des enseignants et de leurs pratiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *