Notes à l’école : une pseudo-concertation

«Tu as eu des notes aujourd’hui?» Cette traditionnelle question des parents pourrait céder la place à un autre type d’interrogation: «As-tu validé tes compétences en maîtrise de la langue française?»…

Les notes bientôt enterrées? «La ministre n’a pas d’avis tranché…», avance prudemment l’entourage de Najat Vallaud-Belkacem. Pourtant, le vent semble avoir tourné sur ce sujet à forte portée idéologique. Alors que la ministre de l’Éducation visitait il y a 15 jours un collège du Gers ayant abandonné la note sur 20 pour les points verts et rouges, le président du Conseil supérieur des programmes (CSP) annonçait la couleur le 30 novembre, à la faveur d’une fuite dans Le Monde. «Notre école pourrait parfaitement faire sans la note sur 20», estime Michel Lussault (voir ci-dessous), qui pilote depuis deux mois cette instance installée en 2013 par Vincent Peillon pour revisiter les programmes et leur évaluation. Mis en ligne lundi sur le site du CSP, le document de onze pages préconise l’abandon des moyennes, ces «calculs artificiels»,et suggère la mise en place d’une nouvelle échelle comportant quatre à six «niveaux de maîtrise».La note chiffrée ne serait, elle, qu’un élément d’évaluation parmi d’autres. Elle se devrait d’être «indicative», et non «perçue exclusivement comme un moyen de récompense ou de sanction et un instrument de tri et de hiérarchisation sociale des élèves». Le document remis à Najat Vallaud-Belkacem oppose à cela l’évaluation dite «positive», au-delà de la «réponse binaire de succès et d’échec».

«Purement démagogique»

Abandon de l’«évaluation sanction», au profit de l’«évaluation bienveillante»? Le discours est dans les tuyaux depuis le début du mandat de François Hollande. Ses trois ministres de l’Éducation successifs en ont sagement repris les termes jusqu’à Benoît Hamon, qui, en cinq mois seulement passés Rue de Grenelle, a trouvé le temps d’ajouter sa pierre à l’édifice en lançant une grande concertation sur le sujet…

Lire la suite sur le site du Figaro

Lire le rapport du Conseil supérieur des programmes (CSP) qui propose de supprimer les notes alors que la « concertation » n’est pas terminée :

http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/83/9/evaluation_socle_20_nov_MEF-CSP_371839.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *