Notre école sévèrement jugée

Deux tiers des Français ne font plus confiance à l’école.

Il vient à peine de paraître et a déjà l’effet d’une bombe : selon le sondage paru dans Marianne/L’Histoire, 64% des Français n’ont plus confiance dans l’école de la République. Pour la moitié d’entre eux, l’école doit régler en priorité un problème majeur : elle n’apprend plus à maîtriser le français, que ce soit à l’écrit ou à l’oral.

Couverture "Marianne l'histoire" hors-serie sept.-oct. 2011 Sondage "Marianne l'histoire" hors-serie sept.-oct. 2011 page 9

3 réflexions sur “Notre école sévèrement jugée

  1. C’est normal que l’école n’apprend plus rien: on ne peut plus y faire des cours vu que l’on passe son temps à faire de la discipline et à redresser des perturbateurs qui savent qu’ils peuvent tout se permettre puisque l’enseignant n’a plus le droit de prendre des mesures rapides, efficaces et définitives.

  2. trop souvent ,le lycée dans le quel je travail ,ressemble à un vaste centre aéré,où les parents deposent leurs enfants ,pour ne pas avoir a s’en occuppé.Il est aussi vrai que tout est fait pour que cela y ressemble:babyfoot, journée banalisées pour faire du sport (et où tout le monde seche) , cours à la carte, mise en place de « matieres » aussi rigolotes qu’inefficace pour rester credible ou garder les eleves tel que « itidec » « module » ou dernierement »accompagnement perso » .tout est fait pour qu’on s’amuse à l’école…….alors pourquoi les blammer?

  3. trop souvent ,le lycée dans le quel je travail ,ressemble à un vaste centre aéré,où les parents deposent leurs enfants ,pour ne pas avoir a s’en occupper.Il est aussi vrai que tout est fait pour que cela y ressemble:babyfoot, journée banalisées pour faire du sport (et où tout le monde seche) , cours à la carte, mise en place de « matieres » aussi rigolotes qu’inefficaces pour rester credible ou garder les eleves tel que « itidec » « module » ou dernierement »accompagnement perso » .tout est fait pour qu’on s’amuse à l’école…….alors pourquoi les blammer?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *