Numérique à l’école : révolution ?

Alors que ce mardi 2 septembre les cours reprennent, le numérique bouleverse notre rapport au savoir. Il remet en cause le rôle du prof, la pédagogie et le contenu de l’enseignement.

« Un tsunami s’apprête à déferler sur nos écoles, nos universités, nos grandes écoles, prévient Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de L’Étudiant, dans un essai alerte (le Tsunami numérique, Stock). Du nord au sud de la Silicon Valley, en Californie, l’écosystème qui a converti en quelques décennies des milliards d’êtres humains au Smartphone et à Internet a mis toute sa puissance de travail et d’innovation au service d’un objectif : réinventer l’éducation. »

Le principe de la « classe inversée »

En France, le mammouth broute encore paisiblement. Le programme Écoles connectées, lancé au mois de mai par le gouvernement, vise simplement à introduire une connexion à Internet dans chaque établissement du second degré. Sur les 64 300 établissements scolaires (public et privé confondus), 16 000 n’ont pas encore accès au haut débit. Il n’empêche, la révolution est en marche. Et elle risque de pulvériser notre rapport au savoir, à l’enseignement tel que nous le connaissons aujourd’hui et à l’institution même qu’est l’école.

Lire la suite ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *