Pépites de vrais Carnets de liaisons

Cette semaine, quelques pépites tirées de vrais carnets de liaison :

Hormones
Madame, vous allez me dire que cela ne me regarde pas, mais, en tant que maman, je trouve vos tenues bien provocantes pour un professeur chargé d’éduquer nos enfants. Même si vous êtes jeune et plutôt bien faite de votre personne, d’après les dires de certains pères d’élèves, n’oubliez pas que vous avez dans votre classe des garçons qui entrent dans l’adolescence, avec tout ce que ça implique au niveau des hormones. Je vous prie de croire, Madame, en mes salutations les plus respectueuses.

Talons
Pouvez-vous SVP éviter de vous promener entre les rangées pendant les contrôles parce que vos chaussures font du bruit à chaque pas et ça déconcentre ma fille ? Avec mes remerciements anticipés.

Brigandage
Madame, je certifie que Christophe avait bien fait son DM (devoir à la maison) à rendre pour aujourd’hui, mais nous nous sommes fait cambrioler ce week-end et il a disparu avec le reste. Respectueusement.

Délices
Monsieur, dois-je payer un supplément pour complément protéinique ou la limace que mon fils a trouvée dans sa salade est-elle comprise dans le prix du repas ? Je vous présente mes délicieuses salutations distinguées.

Curiosité
Monsieur, sans indiscrétion, est-ce vrai ce qu’on raconte au sujet de la maîtresse des CE1B comme quoi elle va divorcer ? Merci et excusez-moi pour ma curiosité, qui est bienveillante, rassurez-vous.

Guerre bactériologique
Monsieur, veuillez excuser Tristan pour son absence de la semaine dernière, mais il était malade vu que sa sœur l’a contaminé. Je n’ai pas voulu appeler le docteur pour ne pas le contaminer aussi. Merci, Monsieur, et bonne journée.

Hiérarchie
Madame, je vous remercie de m’informer que ma fille ne cesse, paraît-il, de bavarder en classe (alors qu’à la maison elle est quasiment muette, comme c’est bizarre). Sans doute me remercierez-vous à votre tour lorsque je vous aurai informée que mon mari pratique la même activité culturelle que votre inspecteur.Salutations distinguées.

Synthèse
Monsieur, je résume notre lever de ce matin : bol de chocolat chaud renversé, panique, aquarium qui tombe, poisson rouge en apnée, cris, aboiements, pleurs, serpillière, et donc retard. Désolée, avec toutes nos excuses.

Punition
Monsieur, merci de bien vouloir signer la punition que j’ai donnée à ma fille. Vous pouvez la doubler si vous voulez : elle est insupportable à la maison.

Page blanche
Monsieur, je suis au courant de l’absence de mon enfant, mais je ne trouve pas d’excuse à vous fournir. Que voulez-vous que j’y fasse ? Cordiales salutations.

Spécifications
Dans la mesure où nous avons tout subi ces dernières années, serait-il possible à la rentrée prochaine d’avoir pour notre fille un professeur aimable, sérieux et ponctuel, ni stagiaire, ni enceinte, ni de santé fragile, ni militant syndical ? Avec tous nos remerciements pour l’examen favorable de cette demande.

Parti pris
Madame, je note encore une punition injustifiée pour Tristan. On va voir qui va se lasser le premier : lui de vos punitions injustes ou vous de ses bêtises imaginaires. Mais maintenant, c’est moi qui vais décider s’il les fera ou pas. À bientôt.

Une réflexion sur “Pépites de vrais Carnets de liaisons

  1. Quelque chose me gêne, depuis quelques années, à l’école. CP signifie, bien entendu, Cours Préparatoire. Préparatoire à quoi? A l’entrée en CE1 (Cours Elémentaire 1 ère année) il faut savoir lire, écrire et compter. J’ai oui-dire que des enfants entraient en 6ème alors qu’ils devraient être encore au CP.

    Est-il exact que beaucoup de parents refusent le redoublement? Est-ce que 2 années en CP ne seraient pas nécessaires bien souvent.

    Il y a quelques années, un mien ami directeur d’école primaire m’a raconté l’histoire suivante:
    Une petite fille arrive en France sans connaître le Français. Confiée pendant 4 semaines à un instituteur spécialisé elle est capable, au bout de ces 4 semaines, de suive correctement en classe. Je précise qu’il s’agissait d’une école sous contrat.
    Un autre instituteur se chargeait d’élèves incapables de suivre en classe. Il les faisaient travailler seuls, puis à 2, puis à 3 etc. Et au bout du compte, l’enfant s’intégrait parfaitement à sa classe.
    Si c’était cela les cancres, est-ce que, en supprmant ces postes, on ne risque pas de se retrouver de nouveau avec des cancres?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *