Pré-rentrée : une polémique inappropriée

prerentree-honte […] « Non, mais le mieux, ce serait, tous les chronobiologistes le disent, d’étaler la pré-rentrée sur 4,5 jours ! Histoire de se remettre du choc d’avoir un emploi du temps pourri, d’avoir le méchant Kévin dans sa 4e. Histoire de se reposer après avoir passé cette barrière symbolique du 31 août qui doit avoir quelque chose de la ligne du partage des eaux, de l’équinoxe professionnel, du djudju pédagogique, vu le foin que ça semble faire.

Pour être plus juste, ce qui me fait honte, c’est le foin. Pas les faits. Après tout, il est normal que les enseignants et les syndicats refusent « le travailler plus pour gagner pareil option gel ». Après tout, il est normal que le Ministère nous fasse venir plus tôt pour que la rentrée démarre en début de semaine. Après tout, il est normal que chacun voie midi à sa porte. » […]

Lire la suite de l’article de Mara GOYET sur Le Monde.fr

4 réflexions sur “Pré-rentrée : une polémique inappropriée

  1. Je suis scandalisée de cette polémique . Pour connaître beaucoup de Professeurs des Ecoles , je puis vous affirmer , que dès le 31 Août ils sont déjà dans leurs classes à préparer leur année scolaire , il ne leur viendrait pas à l’idée d’arriver la veille pour le lendemain . je ne dois connaître que des instituteurs consciencieux , sans doute!

  2. Moi aussi j’ai honte. Mais cela fait longtemps que, en tant qu’enseignante, j’ai honte de certaines revendications syndicales qui donnent une image désastreuse de la profession et qui freinent toute adaptation de l’école aux besoins de la société actuelle. Merci madame. On ne saurait mieux dire.

  3. Chère collègue, ce n’est pas un jour de plus qui nous tuera? Et bien, oui…Si vous n’avez pas de cours à préparer, de CCF, de réunions et des bons paquets de copies, vous avez de la chance….moi à 60 piges, j’en ai plus qu’assez qu’on me demande toujours+.Quant aux élèves, je vous donne RDV à la rentrée et à la date du 1er décrochage, en général – d’une semaine après notre « belle rentrée »…Les élèves buguent déjà…Alors pourquoi cette précipitation?? Sommes-nous au conseil de sécurité de l’ONU?Je propose alors aux salariés du privé de donner 1 jour de vacances à leur patron et surtout que personne ne dise mot….ça ferait tâche.

  4. quand poserons nous les vrais problèmes, les vraies questions? Quand verrons nous le corps enseignant se soucier plus des elèves , surtout des enfants, que de leur propre confort? Oublient-ils qu’ils ne travaillent qu’un jour sur deux? Savent-ils ce que c’est que de n’avoir que 5 semaines de congé par an, et encore après une année complète de travail? Un jeune prof qui prend son premier poste est déja en vacances 5 semaines après! Arrêtons de les plaindre! S’ ils sont fatigués qu’ils changent de job, pas sûr qu’ils préfèrent les 39 heures en usine! B Hue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *