6 réflexions sur “Prof éphémère, ou la grande galère d’une remplaçante en banlieue

  1. Une idée me vient … Pour faire un safari, il n’y a donc plus besoin de prendre l’avion. Quoique je pense qu’il n’y a même pas besoin d’aller ZEP, les lieux publics en France et transports en commun c’est déjà pas mal pour aller en safari. Qui plus est, c’est varié on voit des animaux de toutes les formes et couleurs …
    Plus sérieusement, personne n’oblige/n’a obligé ces mômes à transformer leur environnement en bande de gaza qu’ils soient blancs, verts, jaunes ou violets …

    Un autre résultat de l’égalitarisme à tout va:

    http://bonnetdane.midiblogs.com/archive/2008/11/24/art-de-la-drague.html

    Tellement triste et criant de vérité … Comme le dit Mr Brighelli, l’hypocrisie est bien partagée entre la gauche bien pensante et la droite.

  2. Le pire, c’est que l’Education Nationale ne peut plus rien faire pour des élèves comme ça. Ils sont perdu, c’est trop tard. Tant que le primaire ne fera pas correctement son boulot, le collège continuera à creuser le fond du puits qu’il a atteint il y a bien longtemps.
    Peut-être que le collège unique aurait pu marcher, s’il y avait eu un examen d’entrée en sixième. Pas quelque chose de traumatisant, non, juste vérifier qu’ils savent lire et compter.
    Peut-être que ça aurait pu marcher.

    Mais pour eux, il est déjà trop tard.

      • Si l’un des deux ne marche pas, prévoir d’autres portes de sorties dans l’apprentissage et la possibilité de revenir à cet examen quelques années plus tard si l’élève en fait la demande.
        La vie c’est comme un tableau que l’on peint, chacun à sa façon avec des conséquences positives ou négatives suivant ses actes.
        En clair, si ces jeunes gens veulent vivre une vie épanouissante dans un environnement agréable c’est leur choix et si ils décident d’aller vivre comme des errants et des marginaux avec les conséquences négatives qui vont avec c’est aussi leur choix.

    • Le pire Anthony, c’est que ces collégiens vont transmettre cette façon de vivre à leurs propres enfants … Je plains les gosses à venir dans ce cas là parce que ces jeunes gens se trouveront un conjoint aussi idiot qu’eux même. Un autre cas de figure sera que c’est le monde de la rue et de l’errance qui aura raison d’eux.
      Pour le collège unique, oui ici c’est un échec.
      Le primaire n’a pas fait son boulot vous dites … L’entourage ne l’a pas vraiment fait non plus et la justice encore moins.

      Maintenant il s’agit peut être ici d’une erreur d’orientation, certains de ses mômes vont peut être très bien se sébrouiller en apprentissage et dans un métier manuel. Parce que manifestement le collège unique ça ne leur réussit pas. Encore une fois on ne fait pas boire les ânes qui n’ont pas soif.

  3. Je ne partage pas le péssimisme d’Anthony concernant les élèves (« ils sont complètement perdus ») Ils réagissent de façon prévisible dans un environnement bête et méchant, c’est tout. Que je sache, l’Éducation Nationale actuelle produit beaucoup plus de dépression et de souffrance chez les profs que chez les élèves. En France on n’apprend rien aux élèves, mais on chouchoute ces braves clients. Mais Anthony a peut-être raison sur le long terme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *