Projet de réforme de l’enseignement des sciences

Par Jean-François Geneste, conseiller scientifique du groupe EADS.

Le niveau scolaire des futurs ingénieurs baisse de façon alarmante. Il s’accompagne d’une passivité et d’un désintérêt pour les matières étudiées. En effet, le niveau d’exigence, tant lors de la sélection des élèves que concernant leur scolarité, s’est abaissé : on attend à présent d’un futur ingénieur ce qu’on attendait d’un technicien. On ne sollicite plus la capacité de l’élève à raisonner. La réflexion personnelle, dynamique et spontanée face à l’enseignement reçu fait défaut. Surtout, c’est une forme de suffisance qui maintient les élèves dans la médiocrité, une étiquette d’élite qui annihile toute volonté de dépasser les acquis. On cherche davantage à «produire» des gens formatés, que compétents ou créatifs afin qu’ils correspondent à un système, au contexte économique dans lequel ils seront placés. Une autre pédagogie viserait à replacer l’élève au centre du système et donner réellement à l’école pour vocation de développer les facultés à raisonner et à penser de chacun. Cela implique un entraînement au raisonnement, en stimulant très tôt la capacité à conceptualiser, réintroduisant à cette fin les disciplines de bases, telles que la règle de trois, l’algèbre, la géométrie dès le primaire (par des concours de résolution de problèmes) ; la physique quantique et les probabilités, au lycée et en classe préparatoire. Toutes ces matières devraient être enseignées en vue de leur réalisation pratique et en interaction les unes avec les autres. Il s’agit de conduire l’élève à cultiver sa pensée, lui donner le goût de l’effort sur lui même et de la rigueur au prix desquels il acquerra les qualités nécessaires à l’exercice de son métier et sa liberté d’individu.

Téléchargez l’étude complète.

Étude également disponible au format papier, sur demande, au prix de 3 €.

2 réflexions sur “Projet de réforme de l’enseignement des sciences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *