Projet LECTURE, déjà la fin ?

À l’heure où la France est classée à la 29ème place sur 45 pays dans le classement international PISA, le projet LECTURE est en phase d’être arrêté.

Ce projet est un dispositif qui prépare les élèves à la lecture, par une approche phonologique : prendre conscience des sons, les lire et les écrire.

Or, le ministère est en train de mettre un terme à ce projet poussé par l’association “Agir pour l’école”. Le dispositif LECTURE tire son origine du programme, PARLER de prévention de l’illettrisme et de l’échec scolaire créé par un scientifique : Michel Zorman.

Il a été testé entre 2005 et 2008 auprès de 200 élèves de grande section de maternelle dans tout l’hexagone, et a eu des résultats jugés positifs par l’inspection générale.

“Agir pour l’école” teste la méthode PARLER dans 175 classes en banlieue parisienne, lilloise et au Puy. Ce dispositif propose aux enfants d’apprendre la lecture via une progression cadrée. On s’assure que tous les élèves aient bien acquis une notion  avant de passer à l’étape suivante.

Et les résultats sont prometteurs. En un an, LECTURE a permis de réduire de moitié le nombre d’élèves en échec en lecture au CP. Les résultats sont jugés positifs et satisfaisants par la DEPP*.

LECTURE n’est pas une nouvelle méthode de lecture, il propose une progression de l’élève à travers des exercices encadrés et un suivi précis.

Si les résultats sont positifs, pourquoi vouloir l’arrêter ?

Pour plusieurs raisons (lire l’article) mais aussi (et surtout) à cause de la pression de SNUIPP-FSU, qui a même été jusqu’à juger ce dispositif dangereux.

SOS Education

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *