Quand les étrangers parleront mieux français que nous

[Infographie – ] Après l’anglais, c’est la deuxième langue la plus étudiée ­au sein  de l’Union européenne. Son apprentissage progresse.

Parlez-vous français ? Oui, répondent 34 % des collégiens européens. SelonEurostat, l’office statistique de l’Union européenne, l’apprentissage du français progresse en Europe. L’anglais caracole évidemment en tête du classement des langues étudiées, avec 97,1 % des élèves l’apprenant. Après notre langue viennent l’allemand (22,1 %) et l’espagnol (12,2 %). L’espagnol est cependant la langue ayant connu la croissance la plus remarquable entre 2005 et 2012, la période étudiée par Eurostat. Le français est, lui, passé de 30 % de collégiens l’étudiant à 34 %.

Une progression notamment due aux efforts déployés par la France pour faire découvrir et aimer notre langue. « Les élèves ont pris conscience que la seule connaissance de l’anglais n’était pas suffisante sur le marché du travail. Le français reste la langue de l’excellence », se réjouit Laurent Gallissot, chef de la mission langue française au ministère des Affaires étrangères. L’enjeu va au-delà de la nostalgie du rayonnement de la France: la diffusion de la langue est une composante essentielle de la diplomatie d’influence. La puissance d’un pays se mesure en effet à sa force économique et militaire, mais également à son attractivité et à sa capacité à diffuser des valeurs. « Parmi ces collégiens qui apprennent le français, certains viendront faire leurs études en France. Et d’autres investiront en France », poursuit Laurent Gallissot. Sur le terrain, les diplomates travaillent afin de développer partenariats, événements, labels et autres opérations de séduction.

Dans certains pays, leurs initiatives sont spécialement bien accueillies car elles coïncident avec des projets gouvernementaux: l’Italie et la Macédoine ont ainsi récemment décidé de rendre obligatoire l’enseignement d’une seconde langue. Résultat, près de 70 % des petits Italiens et plus de 50 % des Macédoniens apprennent le français. En Roumanie, ils sont 85 % des collégiens à suivre cet enseignement. Historiquement, notre langue y est associée aux élites. Mais dans le reste du monde, il faut faire face à la concurrence féroce de la Chine, qui de son côté aussi veut faire apprendre le mandarin aux Européens. « Les Chinois n’hésitent pas à proposer d’envoyer des professeurs payés par la Chine elle-même dans les établissements », indique un ancien diplomate.

Lire la suite

Une réflexion sur “Quand les étrangers parleront mieux français que nous

  1. Informations très réconfortantes pour notre langue et notre culture ; n’oublions pas qu’elles sont communes au wallons et aux autres francophones de Belgique. N’allons-nous pas en profiter pour exiger des efforts supplémentaires dans l’apprentissage du bien parler français et du bien écrire en France!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *