Qu’est-ce que les enfants apprennent vraiment avec Montessori ?

Une classe Montessori ne ressemble à aucune autre : ni ardoises, ni tableaux, mais des enfants concentrés chacun sur une activité différente. Pour parler, élèves et enseignants chuchotent, pour ne pas déranger ceux qui travaillent. Cette ambiance, c’est l’enseignant qui parvient à l’instaurer, progressivement. « Au début de l’année, c’est plutôt le brouhaha, mais ensuite, les élèves prennent l’habitude de chuchoter, puisque tout le monde le fait» explique Marilyne Maugin, montessorienne, spécialiste de l’enseignement des plus petits.

Au cœur de Montessori, une liberté très encadrée

La philosophie de Maria Montessori, c’est  aide-moi à faire tout seul. Certains vont réussir tout de suite l’activité, d’autres prendront plus de temps et recommenceront plusieurs fois. Chacun va à son rythme.

Le rôle central de l’adulte

Les enfants choisissent librement leurs ateliers, mais toujours sous le contrôle de l’enseignant. Celui-ci ne donne aucune instruction, ni consigne, mais montre comment faire aux élèves. Il les observe, mais jamais ne leur fait remarquer leurs erreurs. L’enfant sait très bien quand il s’est trompé. Pas besoin de le corriger. Il recommence jusqu’à ce qu’il y arrive, car il travaille pour lui, pas pour l’enseignant.

L’enseignant utilise une grille pour évaluer les activités et observer les progrès de chacun. Il voit ainsi si un enfant fait toujours les mêmes activités.

Travailler avec la méthode Montessori, c’est aussi savoir se remettre en question. Si un enfant ne s’intéresse qu’à une activité, c’est à l’enseignant de se demander : est-ce que je lui ai bien expliqué les autres activités ? Est-ce que le cadre est bien clair ?

Oubliez les coins dinette, sortez les plumeaux

Justement, en quoi consistent ces fameuses activités ? Il s’agit de mettre l’enfant en situation de vie réelle. C’est important surtout pour les plus petits : avec un matériel à leur taille, ils apprennent les gestes du quotidien, à évoluer dans l’espace, à avoir des gestes de plus en plus précis.

Verser de l’eau, passer le plumeau, laver du linge ou faire des lacets : la difficulté est progressive. Répéter la même activité est important : l’enfant apprend  à  se concentrer. Plus ils répètent les activités et mieux ils les font. Ça leur donne confiance en eux et surtout envie d’aller plus loin dans leurs apprentissages. Pour apprendre à lire, écrire, compter, même principe : on manipule des lettres rugueuses pour apprendre à former les lettres, on utilise des bouliers pour apprendre à compter et comprendre les opérations.

Montessori, c’est parfait pour les classes multi-niveaux. Chacun trouve une activité qui lui convient et sur laquelle il avance à son rythme.

Faire du Montessori dans sa classe, c’est possible

=>  L’alphabet mobile. L’enfant va écrire ses tout premiers mots avec cet alphabet. Pour cette activité l’enseignant prépare un sac de jouets représentant des mots de trois lettres avec des voyelles courtes, tels que : un bac, un pic, un lac, un sac. Tout d’abord l’enfant sélectionne un objet, tel que le sac, et dit le nom très lentement afin d’entendre chaque son – s a c. Il sélectionne alors la lettre pour représenter le premier son et la place en dessous de l’objet sur le tapis. Puis il sélectionne la lettre pour le second son et enfin la troisième.

=> Les barres rouges et bleues : On apprend les nombres à l’enfant grâce à un ensemble de barres rouges et bleues qui représentent les

quantités de un à dix. L’enseignant aide l’enfant à compter les parties alternativement rouges et bleues de chaque barre alors qu’il les arrange en forme d’escalier.

L’enfant appelle la plus petite barre Un, la suivante Deux, et ainsi de suite. La Barre Numéro Deux est un élément, elle est aussi égale à deux Barres Numéro Un.

L’enseignant l’aide à placer chacun des chiffres en-dessous de la barre illustrant cette quantité. En travaillant avec ce matériel, l’enfant peut découvrir de nombreux faits mathématiques. Par exemple, s’il place la Barre Numéro Un sur la même ligne que la Barre Numéro Deux, il aura exactement la même longueur que la Barre Numéro Trois. L’enfant est également capable de voir des divisions de base : par exemple, la Barre Numéro Deux s’ajustera sur la Barre Numéro Six exactement trois fois. Il peut aussi utiliser les barres pour les nombreuses combinaisons qui aboutissent à la Barre Numéro Dix. Il peut placer la Barre Numéro Un à côté de la Barre Numéro Neuf, la Barre Numéro Deux à côté de la Barre Numéro Huit…

Pour aller plus loin avec Montessori :  

–        Apprends-moi à faire seul : la pédagogie Montessori expliquée aux parents de Charlotte Poussin, Eyrolles

–        Tim Seldin, Éveiller, épanouir, encourager son enfant. La pédagogie Montessori à la maison, Nathan, Paris 2010

–         Montessori Pas à Pas – Les Principes fondateurs – Isabelle Patron, Vanessa Toinet, Sylvia Dorance – éditions école-

 L’institut Supérieur Maria Montessori propose des formations thématiques sur deux jours (Apprendre à lire et à écrire dans la maison des enfants, apprendre à compter dans la maison des enfants) à partir de 150 €. Informations et renseignements : http://www.formation-montessori.fr

2 réflexions sur “Qu’est-ce que les enfants apprennent vraiment avec Montessori ?

  1. je suis moi-même issue de la méthode montessori. et j’en ai un souvenir formidable qui m’a fait aimé l’école car j’y étais toujours épanouie. question: peut on utiliser cette méthode avec des jeunes triomiques malgré leur articulation défeectueuse? Merci de me répondre, c’est pour mon garçon. BHue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *