Rythmes scolaires : Il est impératif de raccourcir les vacances d’été

Le Ministre de l’Éducation, Vincent Peillon, vient d’annoncer qu’il choisissait d’allonger de 4 jours les vacances de la Toussaint pour la prochaine rentrée scolaire.

Cette annonce ne peut se faire sans contrepartie.

L’ensemble de la communauté éducative rassemblée autour de SOS Éducation demande que les vacances d’été soient raccourcies de quatre jours et que cette mesure entre en vigueur à la rentrée 2012-2013.

« Si l’on veut donner les mêmes chances à chaque élève, on doit impérativement regagner ces quatre jours sur les vacances d’été dès cette année. L’annonce du Ministre est totalement incomplète ! », déclare Olivia Millioz, porte-parole de SOS Éducation.

« Si l’on souhaite que tous les enfants réussissent à l’école, il faut leur redonner du temps pour qu’ils puissent apprendre. Ils ont besoin non d’être gavés mais de travailler régulièrement et méthodiquement. Nous avons tous à y gagner : les élèves, les enseignants et les parents ! » ajoute la porte-parole de l’association.

Les écoliers français travaillent en effet déjà 36 jours de moins que les écoliers européens. Ils n’ont que 144 jours de classe contre 180 jours en moyenne en Europe.

Contact presse : Olivia Millioz – 01 45 81 22 67

5 réflexions sur “Rythmes scolaires : Il est impératif de raccourcir les vacances d’été

  1. C’est trop drôle de voir SOS-Éducation s’aligner sur les pires positions pédagogols. C’est parce que Nonos Châtel avait le même programme que Peillon que vous applaudissez des deux mains ces mesures idiotes ?

  2. Juste une petite rectification : Vous dites que les élève doivent récupérer ces 4 jours… Mais en fait, si vous regardez bien, vous serez forcé d’admettre que ce n’est que 2 jours… En effet, objectivement les vacance ne sont ralongées que de 2 jours (jeudi et vendredi). Le week end n’étend de toutes façon non travaillé…

  3. Bonjour,
    de par mon métier, je voyage beaucoup et j’ai pu constater des différences significatives au niveau des rythmes scolaires, d’un pays à l’autre.
    Je souhaiterai savoir si nous sommes nombreux à penser que ce serait beaucoup mieux de consacrer les journées du lundi au vendredi inclus, (donc mercredi compris), d’environ 8H30 à 14H (avec une petite pause déjeuné bien sûre) aux matières scientifiques et traditionnelles (mathématiques, orthographe, histoire-géo,langues, sciences nat,…) puis de poursuivre l’après-midi avec des ateliers (musique, EMT, art plastique, informatique, éducation civique, aide aux devoirs ou étude surveillée, sports en tout genre, implication dans la collectivité de l’école,….) quitte à raccourcir les vacances scolaires.
    De cette façon, les enfants de toutes conditions sociales auraient les même possibilités d’accès à divers activités, entre autre, et la journée des enfants se terminerait à la sortie de l’école au lieu d’enchainer avec des activités, les devoirs et au final de les voir exténués en fin de semaine.
    Merci

  4. bonjour
    d’abord directement par rapport au ,probleme,je signale que le ministre a bien dit que le ralongement des vacances de toussaint serait compensé par un racourcisement équivalent des vacances d’été suivantes.
    mais il y a plus grave,il est question de raccourcir plus largement les vacances d’été et ce sans compensation (de 2 semaines d’aprés les propositions,avec semble t’il des zones),et cela est tout à fait détestable:je pense que l’école a une place démesurée dans la vie des eleves,lesquels devraient etre considérés comme des enfants avant tout;par conséquent il est necessaire qu’il y est une coupure significative ,c’est à dire assez longue dans la vie scolaire,et c’est le role des vacances d’été(et 2 mois ,ça n’est pas trop long).peut etre que ce sont les plus longues d’europe,mais la belle affaire !des générations entieres d’enfants ont eu 2 mois de vacances en été en france,voila que tout d’un coup ça pose probleme,c’est plutot aux autres européens de ralonger les leurs ! en france il y a des traditions,et toute vacances d’été qui se respecte doit forcement inclure 14 juillet et 15 aout.vous imaginez un peu des enfants qui rentrerais le 16 aout entendant « désolé demain c’est la rentrée,on ne peut pas aller à la fete de la mer »,pendant que des enfants d’autres zones seraient encore en vacances et joueraient sur la plage.ainsi,tout une partie de l’été,les maillot de bains voisineraient avec les fournitures scolaires dans les magazins,à quoi cela ressemblerait?les enfants des colonies de vacances se promerait devant les ecoles remplis d’enfants deja rentrés ou ceux qui n’y sont pas encore.les gens qui ont de la famille éloignée
    qui en profitent pour se retrouver ne pourront plus le faire. et les profrerssionnels du tourismes,comment vont il réagir devant ce manque à gagner,à part en suprimant des emplois alors que la crise sévit ?
    deja qu’il est bien connu que ,vers la fin de l’année,il n’y a moins d’éleves en cours(d’ailleurs souvent en fin d’année,ils font des jeux,alors ralonger l’année ne sert à rien),si l’année fint plus tard,il n’y aura plus personnes
    il est temps de revenir un peu sur terre, voyons !des vacances en juillet et aout pour tous,c’est trés bien !(rapelez vous que vous avez été enfants et que cela vous convenez !)
    par contre,on peut peut etre repenser les choses au niveau de la semaine,de la journée et des petites vacances ex:au lieu de 4 periodes de 2 semaines,2 periodes de 4)
    merci

  5. « Il serait impératif », c’est bien comminatoire. Vous avez le droit de le penser, mais il n’est pas certain que vous ayez raison.

    Drôle d’argument que de vouloir tout uniformiser, que de vouloir faire comme les autres, des systèmes différents peuvent cohabiter, ils ont leurs avantages et leurs inconvénients. Assez de ces arguments « globalisants »

    Les problèmes du système scolaire français ne viennent pas des vacances, mais du laxisme, de la démagogie, des méthodes imposées et/ou consenties, du pédagogisme et de l’égalitarisme cruellement niveleur, du manque de travail des élèves et de leur mauvaise éducation. Ils consomment l’école, exigent leurs droits sans jamais assumer leurs devoirs et à l’image de bien des parents refusent toute idée de hiérarchie.

    L’argument des vacances est fallacieux, c’est un argument « vendeur », bien vu des grands-mères qui adhèrent à SOS Education…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *