« Si elle porte plainte, je l’attends avec des barres… »

Menacée par les élèves et abandonnée par la hiérarchie

Je suis TZR depuis trois ans, en Lettres modernes. L’an dernier, j’eus une classe de sixième et trois classes de quatrième et j’étais professeur principal. Une élève de sixième relevant de SEGPA mais dont la mère refusait systématiquement l’entrée dans ce type de classe me dit un jour :  « C’est ma mère qui va venir et te traîner par les cheveux » , relayée immédiatement par une autre élève.

J’avais fait auparavant des rapports pour ces élèves mais qui n’ont jamais été envoyés aux parents. J’ai refusé de prendre une des élèves dans mon cours et j’ai menacé le père de porter plainte, ce que me déconseillait mon chef d’établissement.

Par ailleurs, une élève de quatrième pour laquelle j’avais déjà fait de nombreux rapports mais à laquelle on avait octroyé en conseil de classe les « satisfactions » en passant outre mon refus, a déclaré à la fin d’un cours :  « Si elle porte plainte, je l’attends avec des barres… ».

La direction n’a pris aucune sanction, alors que l’élève avait été déjà exclue du conseil d’administration pour incitation à la violence dans une bagarre, et m’a reproché de mettre mes élèves en danger. Elle m’a forcé à me mettre en arrêt maladie … Lire la suite

9 réflexions sur “« Si elle porte plainte, je l’attends avec des barres… »

  1. Ca fait froid dans le dos. Quelle horreur. J’espère que tous les députés qui ont signé votre pétition pour le retour de la méthode syllabique, bien qu’étant à une seule exception près membre de la majorité présidentielle auront à coeur de dénoncer la casse de l’éducation nationale par le gouvernement qui a réduit le nombre d’adultes présents dans les établissements.

  2. Pourquoi plus d’adultes ? Il ne faut plus jamais que des gens comme cette dame soient laissés seuls face à des cas comme ça. Si il faut bien évidemment également sanctionner dur, il faut des adultes pour faire appliquer tout cela.

  3. J’ai connu une situation semblable à celle décrite ici, et même plusieurs….J’ai été laissé absolument seul. Le proviseur de mon lycée entretient un climat laxiste en insistant pour que le Règlement Intérieur débute sur les droits des élèves, qui s’étalent sur trois pages, alors que les « obligations » n’arrivent que page 4. Le lycée et le collège sont des lieux où les élèves ont D’ABORD des DROITS: c’est la volonté expresse de l’administration.
    Un délégué d’une classe de 3e perturbe de nombreux cours et empêche ses camarades de travailler, il a été exclu 1 jour pour violence contre camarades, a eu blâmes, etc…. mais « on ne peut pas le suspendre car il a été élu! » Ce n’est pas seulement le nombre d’adultes, c’est la VOLONTE POLITIQUE de faire respecter la discipline qui est CLAIREMENT absente à TOUS les échelons de la hiérarchie. Mettre plus de moyens pour continuer ce lamentable laisser faire, ça ne servira à rien.
    En effet, très souvent les professeurs ne soutiennent pas leurs collègues….c’est triste et révoltant, mais en revanche, c’est …..VRAI.

    • Il semble qu’en classe vous ayez plus à faire un travail de gardien de prison qu’un travail d’enseignement.
      Ne demandez pas aux militaires de prendre vos mioches, ils n’en veulent pas.
      L’armée a plus besoin de techniciens et d’ingénieurs. Je veux dire que l’armée pourrait prendre un mioche gênant, là d’accord … le problème c’est qu’ils sont des milliers dans ce cas. Impossible de remettre dans le droit chemin tout le monde.

      Je suis inquiet sur un point, quel genre de conjoint et de citoyen seront vos futurs élèves ? La cerise sur le gâteau est que beaucoup de vos élèves seront parents dans 5 à 10 ans.

  4. Complètement d’accord avec le commentaire de Don Quichotte et la réponse de Toni.
    L’armée, pas folle, a supprimé la conscription au bon moment ! Elle savait bien que ce serait ingérable.
    Avant, quand un gamin était difficile, on se disait « t’inquiète ! Il apprendra la discipline au service militaire ».
    L’armée savait qu’elle n’en viendrait pas à bout, donc elle ne prend que des volontaires comme piétaille et des volontaires de haut niveau technique pour les postes avec technologie.

    • Les gens ont fait des choix électoraux depuis 1981 qui ont abouti à ce genre de situations. Il faut aussi que les gens assument leurs choix sociétaux et électoraux.
      Le laxisme et la faiblesse des adultes sont dus au poids énorme du politiquement correct et aussi au fait que secrètement personne ne veut de vos élèves dans la société Française. Tout le monde se renvoie les presponsabilités je dirais …

      Mais après qui veut se supporter des élèves comme ceux de Don Quichotte ?
      Devant des gens qui me font sentir que je suis un énnemi, je ne souhaite pas vraiment être avec eux. Je pense que c’est pareil pour les autres adultes même si ils ne le disent pas tout fort.

      Dèrnier point, avertissez gentilment vos élèves qu’ils sont en train de faire la campagne du front national et que si ils persistent dans cette attitude ils vont se faire virés du sol Français à grands coups de pieds.

  5. Hélas, Toni, un prof ne peut plus tenir ce genre de discours et faire la morale aux élèves insolents. Pour avoir dit à une classe de première insupportable (à part un sri-lankais courtois et respectueux): « mais quand vous chercherez un emploi, ou que vous aurez un employeur, vous ne pourrez plus vous conduire comme au lycée: bavarder, désobéir, ricaner, répondre avec insolence », j’ai été bafoué 3 fois: les élèves sont sortis de mon cours au milieu de l’heure, tous, sauf le sri-lankais! Puis, comme j’avais eu l’audace de mentionner sur les bulletins qu’ils avaient enfreint le Règlement Intérieur, je me suis fait réprimander par le Proviseur, qui m’a obligé à corriger mes appréciations et qui m’a collé une inspection punitive! L’inspecteur m’a fait un très mauvais rapport qui me fait passer pour un tyran sans pitié avec ces pauvres élèves en difficulté….. Le CPE, lui, m’a affirmé qu’il n’avait pas demandé aux élèves de venir me faire des excuses!!!!!Mais dans quel monde vivons-nous? Ce sont les adolescents de 13 à 19 ans qui font la loi, soutenus par qq parents adulateurs de l’Enfant-Roi…Pauvre France!

    • Don Quichotte, personne n’embauchera les élèves de votre classe de première. Personne ne veut vraiment d’eux dans la société française. Déjà demandez vous combien d’entre eux ont déjà eu un problème avec la justice ou la police ?

      Vous me dites que vos élèves font la loi ? A 18 ans ils sont en âge de voter et certains élus attirés par le pouvoir peuvent voir cela comme un réservoir d’électeurs potentiels. Inutile de dire que vos élèves avaleront n’importe quelle couleuvre de la part de ces élus …Pour l’élu c’est tout bénéfice pour lui de reigner sur un troupeau d’imbéciles qui ne réfléchit pas beaucoup.

      http://www.travelblog.org/Photos/299769
      Il n’empêche que ce sont les élèves du lien ci dessus et votre élève sri lankais qui seront les patrons de vos élèves. Ils vireront vos élèves tout simplement, la société française fera de même.

      Maintenant on peut espérer que quelques uns de vos élèves feront un virage à 180° dans leur façon d’être à la sortie du lycée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *