6 réflexions sur “Super Pédago prend des vacances

  1. Pas de vacances pour super pédago!

    Le brevet d’Histoire Géo a frappé très fort cette année!

    Bienvenue dans le collège des années 2000, dans le monde du politiquement correct, du vivre ensemble, des Bisounours, des gentils et des méchants :

    Sujet n°1 : La Première Guerre Mondiale, une guerre totale

    Première photo : les soldats coloniaux posant devant un ballon d’observation. Le message est clair : il faudra absolument rappeler la contribution décisive des soldats sénégalais (et maghrébins pour la Seconde Guerre mondiale dont deux films nous apprennent le poids essentiel à la victoire finale) à l’effort de guerre. Les tanks, les Américains, c’est totalement secondaire; les Indigènes de la République ont à eux seuls sauvé la patrie en danger. Bien entendu, ce discours est surtout dirigé vers les têtes brunes et crépues de nos élèves, les autres étant prié d’en prendre de la graine. Ne pas oublier évidemment l’incontournable « chair à canon » que furent ces soldats coloniaux, envoyés en première ligne pour « effrayer » des Allemands qui n’avaient guère vu de soldats de couleur dans leur vie. Cette remarque n’est pas fausse en soi, mais les historiens de la période minimisent considérablement les chiffres avancés par les pseudos historiens auto proclamés de l’afro-centrisme. Enfants désespérément blancs de France, courbez la tête de honte devant le massacre sauvage de nos indigènes. Les Blancs? Les millions de morts, d’estropiés, de gazés ? Rien à battre, salauds d’impérialistes, c’est bien fait pour vous!

    Sujet n° 2 : Les Inégalités de développement dans le monde

    Carte mondiale de l’IDH (indice de développement humain mesurant richesse, espérance de vie et instruction) : Une Afrique isolée dans un monde qui s’enrichit. On est heureux d’apprendre tout de même que la Libye et l’Égypte se retrouve dans la même catégorie que les USA et que l’ensemble de l’Europe occidentale…
    Ici, pas de place pour la nuance. Les méchants riches se gobergent au détriment des gentils pauvres. Rappelons que l’Afrique reçoit des milliards de dollars d’aide au développement qui disparaissent dans les comptes suisses des dictateurs africains. Faites le ménage chez vous, nous en reparlerons après. Non, ici c’est l’Afrique contre le reste du monde.
    Quant à la Chine, géant économique, on est ravi de la voir égalée par l’Algérie. FLN über alles!
    Ce sujet de géographie, notamment pour les documents 2 et 3 relève bien davantage du programme de Cinquième que de celui de Troisième (Brésil, pauvreté, favelas).

    Last but not least, le sujet croquignolet d’éducation civique, matière de propagande officielle du politiquement correct. Le bourrage de crâne continue : on n’a pas quitté le précédent sujet d’histoire!

    Document 1 : Un extrait de l’express relatant la condamnation d’une boulangère pour discrimination raciale à l’embauche (la malheureuse a du depuis déménager au moins sur la planète Mars)…
    Dans le même sens, je propose immédiatement à un boucher halal soudanais de la Goutte d’or à Paris d’engager immédiatement une blonde serveuse, catholique pratiquante et court vêtue. Comment? Il n’en veut pas?? Mais qu’attendez-vous, appelez la Halde!

    Document 2 : Justement la voici! Avec le beau tampon de la république française, estampillé Marianne (trop blanche celle-là, il faudrait la colorer un peu, non?). Le nouveau sésame d’Ali Baba le bien nommé ? : « Discrimination ! Je saisis la Hade », et la porte complaisante de la justice cherrera. Tous les prétextes sont bons et tout est prétexte à discrimination et stigmatisation (le grand mot à la mode) :  Le coca cola est noir? C’est de la discrimination, on stigmatise les immigrés!» la Halde, vite! Ce type s’est acheté une voiture blanche? Je me sens stigmatisé, j’exige qu’il la fasse repeindre immédiatement ! On notera que dans le terme stigmatisé, il y a une connotation de souffrance christique caractérisée qui place les « victimes » au quasi rang de martyrs, des Rosa Parks de supermarchés.

    De la principale inégalité républicaine, celle de l’accès au vrai savoir, que l’école de bassesse a détruite, pas un mot. Au moins parle-t-on ici de l’inégalité de carrières entre l’homme et la femme, mais en deux mots à l’avant dernière ligne du document 2. C’est moins vendeur de nos jours..

    Terminons par le Repérage :

    les dates demandées sont relativement aisées sauf une : 1949 . Seule date dont il faut trouver l’événement. A quoi donc correspond elle? Comment? Vous ne savez pas ? Ignares que vous êtes! Vous voyez bien que la chronologies et les dates sont réservées aux élites méprisantes et arrogantes! La preuve, aucun élève n’aura probablement trouvé qu’il s’agit de la création de la République Populaire de Chine.
    Quant au repérage géo, il termine l’épreuve en Apothéose. Une carte de l’Asie, un gros A pour l’Inde et un gros B pour la Chine. Question : Nommez le pays indiqué par la lettre A et le pays indiqué par lettre B. Gare à la migraine! Les capitales sont indiquées d’un point noir, mais l’auteur du sujet, inspiré par Saint Méirieu le Grand évite soigneusement de demander leur nom aux pauvres collégiens harassés par deux heures d’intense réflexion républicaine et bien pensante.

    Grandiose, tout simplement.

    Au final, un brevet qui adresse un message bien plus dirigé vers les associations que vers le prolétariat urbain, à la gloire du multiculturalisme et à l’éducation édifiante des masses lémuriennes.

    • J’écris de nouveau car j’observe qu’il n’y a pas de censure (c’est déjà ça).
      Multiculturalisme, voilà un mot doux qui sonne à mes oreilles (mais pas aux vôtres semble-t-il!)
      Je lis avec intérêt (euh dégout!) votre idéologie. Certes, vous avez raison sur certains maux de notre société (évasion des aides de développement) mais vous ne vous arrêtez toujours qu’à vos valeurs (qui s’apparente à un racisme selon moi). Bien sûr les documents de ce brevet prennent position mais même si ils n’expriment qu’une partie de la réalité, cette réalité existe. Les tirailleurs ont le droit d’être reconnu dans leur sacrifice. De même en terme de mondialisation, on peut tout de même admettre que le monde occidental ne prend pas les décisions nécessaire à un vrai développement humain de tous (surtout des pays du quart monde). Vous auriez pu exprimer des regrets sur le manque de nuance (comme vous le dites) mais votre argumentation ne sert qu’à transmettre les valeurs extrémistes que sont les vôtres.
      J’avoue exprimer également ici les valeurs qui sont les miennes mais je pense que mes valeurs sont pour le moins discutables sur le plan des droits de l’Homme.
      Bien à vous !

      Baptiste VIARD, professeur des écoles

      • Je pense que cette coquille vous aura bien fait rire, il fallait bien sûr lire
         » vos valeurs sont pour le moins discutables sur le plan des droits de l’Homme »

  2. Horribles fautes partout, mon excuse est que j’écrivais ce texte pendant la surveillance…
    « les autres étant priés », « la Libye et l’Égypte se retrouvent », « la malheureuse a dû », « la porte complaisante de la justice cherra », « la chronologie »…).

  3. Moi aussi, j’ai été choqué par le sujet lorsque j’ai surveillé le brevet ce matin. Lorsque j’étais collégien, dans les années 90, la mode était plutôt à la célébration de 1936 et des zacquissocios. On va de mal en pis. Mais les antidotes existent à la bien-pensance : L’Histoire de France de Jacques Bainville et le tout récent « 1515 et les grandes dates de l’Histoire de France » sous la direction d’Alain Corbin qui revisite le programme de 1923 (l’an 57 avant Saint Meirieu), du temps où existait encore la vraie école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *