Pétition en faveur du port de l’uniforme dans les établissements scolaires

Au préalable, lire notre article : « L’uniforme, pour une bonne tenue ».

L’insécurité règne dans les établissements scolaires français. C’est un fait malheureusement constaté et qui concerne toutes les composantes de notre société. Il faut trouver des solutions concrètes qui puissent amoindrir les effets du racket et de l’intimidation dans nos écoles. Le port de l’uniforme nous paraît la solution la plus adaptée, la plus simple à mettre en œuvre et dont les effets positifs seraient immédiatement perceptibles par l’ensemble de nos concitoyens.

Il est inadmissible que des familles se sacrifient littéralement pour pouvoir acheter des vêtements de marque à leurs enfants. Les écoles sont trop souvent devenues des plateaux de mode qui favorisent l’exclusion et la discrimination pour ceux et celles qui ne peuvent s’y conformer.

Nous sommes dans une période de décadence où toutes les valeurs sont menacées. Pour que nos enfants soient plus performants en classe, il faut qu’ils aient la possibilité d’étudier en toute sécurité. Les différences sociales sont visibles par la tenue vestimentaire et provoquent des conflits. Un uniforme serait à la fois une idée progressiste et égalitaire qui permettrait de gommer ces différences.

Les principaux motifs d’adoption de l’uniforme scolaire :

  • les uniformes sont moins coûteux que les vêtements à la mode de marques reconnues
  • les uniformes aident les surveillants des établissements scolaires à repérer les intrus potentiels
  • l’uniforme scolaire est l’élément indispensable qui manque actuellement pour assurer l’égalité des chances et pour valider les fondements de la mixité sociale. C’est la base nécessaire pour appartenir à un groupe, être intégré, reconnu, considéré, respecté, défendre les valeurs communes, être solidaire et avoir des repères.

Signez la pétition

Lire la suite


La journée de l’uniforme

« Trois jours d’exclusion, c’est la sanction dont a écopé une lycéenne d’Etampes (Essonne) pour avoir malicieusement appelé ses camarades à braver le nouvel interdit scolaire. Car au lycée Geoffroy-Saint-Hilaire, on bannit le short, la minijupe, bref le court, et même les jeans troués », apprenait-on hier dans Le Parisien. Le nouveau proviseur a tenu à frapper un grand coup pour son arrivée dans l’établissement : désormais, les surveillants filtrent l’entrée du lycée, au grand dam d’une cinquantaine d’entre eux, qui contreviennent au nouveau règlement. Pourquoi ce qui est admis à l’entrée des boîtes de nuit ne l’est-il pas à celle de l’école ?

Lire la suite


L’uniforme, pour une bonne tenue

Lors de la rentrée scolaire 2008, TF1 avait consacré un reportage au port de l’uniforme dans les écoles martiniquaises, où de nombreuses écoles, la majorité des collèges et la moitié des lycées ont adopté le principe de la tenue obligatoire. On voyait dans ce reportage des mères de famille se féliciter de l’avantage économique que cette solution représentait pour elles : « Ça revient moins cher d’acheter quelques tee-shirts, quelques pantalons pour toute l’année scolaire », disait l’une ; « Ça m’arrange au niveau du porte-monnaie, et puis il n’y a pas de discrimination à l’école au niveau des enfants, il n’y a pas de différences, c’est très bien », disait une autre.

Lire la suite