Un superbe moyen de faire échouer vos enfants

Depuis plus de 10 ans, les chrono-biologistes et les spécialistes de l’enfance s’accordent sur un point : la semaine de 4 jours est une aberration.

Tous les rapports (INSERM en 2001, CNRS en 2005, Académie de Médecine en 2010) s’accordent sur ce point : les semaines trop courtes et les journées surchargées sont exténuantes pour les élèves. On leur demande d’être attentifs et concentrés 6 heures par jour, plus que ce dont les adultes sont capables.

Pendant les 3 mois de concertation pour la refondation de l’école, la réforme immédiate des rythmes scolaires faisait consensus.  Le ministre de l’Éducation nationale lui-même a annoncé, à plusieurs reprises, le retour à la semaine de 4 jours et demi.

Pour une fois, une mesure favorable aux élèves semblait sur le point d’aboutir.

Sauf que… certains syndicats ne l’entendent pas de cette oreille, en particulier, le SNUipp-FSU, qui a publié, le 15 novembre, un sondage étonnant : 62% des enseignants ne seraient pas d’accord pour revenir à l’école le mercredi matin. « Les enseignants considèrent que ce n’est pas là la priorité pour réformer l’école primaire. Les enjeux sont ailleurs. » affirme Sébastien Sirh, président du SNUIpp-FSU au micro de RMC, le 16 novembre dernier. Parmi les raisons évoquées : l’obligation pour les enseignants de se réorganiser, l’augmentation des frais de garde pour les parents de jeunes enfants, davantage de présence, donc de déplacements à l’école etc.

Paradoxalement, les enseignants interrogés sur RMC à la suite de ce sondage ne sont absolument pas d’accord. Ils veulent travailler une demi-journée de plus. Les questions de transport, d’organisation personnelle ne sont pas une priorité lorsqu’il s’agit de la réussite de leurs élèves.

Malheureusement, ce n’est pas avec les enseignants qui sont tous les jours face aux élèves que le Ministre mène les négociations, mais avec les syndicats. Ces derniers, pour affirmer leur force ont décidé de refuser la semaine de 4,5 jours, quitte  à mettre les intérêts des élèves de côté.

Écoutez l’interview de Sébastien Sirh sur RMC

 

Une réflexion sur “Un superbe moyen de faire échouer vos enfants

  1. Il me semble évident qu’il vaut mieux étaler l’effort des élèves sur 4 jours et demi, avec de moins longues journées pour eux ; ils apprendront mieux et seront moins fatigués.

    Ceci dit, je vous écris pour vous alerter sur une série de livres, sur l’enseignement français de l’époque des Hussards de la République, qui demandent à être connus. Voir le catalogue de l’éditeur « Théolib » , éditeur qui nécessite d’être encouragé dans son remarquable travail :
    http://www.theolib.com/livres.html
    Voir la 3e section du catalogue : sources laïques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *