Une victoire pour SOS Éducation : le Ministre a enfin compris qu’il pouvait agir !

Le Ministre de l’Éducation vient de comprendre que la dictée est nécessaire et l’a fait savoir à grand renfort de presse, ce lundi 16 avril à six jours du premier tour. La circulaire est éditée.

Pourtant, l’étude qui montre la chute du niveau des élèves était sur son bureau à son arrivée au ministère, il y a quatre ans.

14 fautes en moyenne sur une copie de 2007

Une étude réalisée sur les performances des élèves de CM2 à vingt ans d’intervalle (1987-2007) a permis de constater une baisse significative du niveau en orthographe, souligne le ministère. Le nombre d’erreurs en moyenne sur une dictée d’une dizaine de lignes est passé de 10,7 en 1987 à 14,7 en 2007. Le pourcentage d’élèves qui faisaient plus de 15 fautes est passé dans le même temps de 26% à 46%.

Renforcer l’enseignement de l’orthographe est un enjeu majeur pour la réussite des élèves parce que la maîtrise de l’orthographe conditionne celle de la langue française, notamment la compréhension des écrits et l’identification des mots, écrit le ministère.

La dictée, mais aussi la rédaction permettent  aux enfants d’apprendre, dès les premières années de primaire, à manipuler et à maîtriser la langue française.

A nous de faire comprendre au prochain ministre qu’il n’a pas besoin d’attendre un quinquennat pour agir!

Voir la circulaire sur l’enseignement de l’orthographe

Lire le communiqué du Ministère

4 réflexions sur “Une victoire pour SOS Éducation : le Ministre a enfin compris qu’il pouvait agir !

  1. C’est toujours intéressant ce genre d’expérience parce qu’on s’aperçoit alors que la société évolue très vite : comment imaginer que les résultats soient identiques alors qu’on est passé à l’ère du numérique et que les élèves ne reçoivent pas le même enseignement qu’il y a vingt ans ? D’un côté, le ministère actuel n’a cessé de tomber à bras raccourcis sur l’enseignement que les instits donnaient il y a vingt ans (trop laxiste, plus d’apprentissage systématique, méthodes de lectures infondées, mathématique hasardeuses…) et de l’autre on se plaint que des élèves d’aujourd’hui, qui ont suivi/subi la remise en route du système scolaire par nos élites gouvernantes depuis cinq ans, n’aient plus le niveau d’il y a vingt ans, période du grand n’importe quoi ! Cherchez l’erreur ! Bref, s’il y a un bilan à faire, c’est simplement que le travail scolaire n’a plus rien à voir, que les enfants ne sont plus les mêmes et que, finalement, c’est plutôt rassurant… sur le formatage scolaire de nos enfants qui ne fonctionne pas, pas plus qu’hier d’ailleurs ! Pourquoi chercher à expliquer des données qui sont le révélateur d’une société en complète révolution ?

  2. J’avais soupçonné que cette absence d’un vrai travail pratique en classe (dictée et calcul) était une stratégie pour jeter du navire scolaire un grand nombre d’élèves. Or ce serait involontaire? Pardonnez mon esprit suspicieux…
    Reste à remettre tout ça en route.

  3. Impossible, à l’IUFM, on m’a pourtant répété que le niveau montait !

    J’ai même été sanctionné par l’inspecteur d’académie pour avoir osé affirmé que le tiers de mes élèves de 4° étaient fonctionnellement illettrés (capables d’ânonner mais incapables de comprendre un texte ou de rédiger une explication intelligible, sans même parler d’écrire correctement).

    On m’a bien expliqué que les cours de rattrapages n’étaient pas nécessaires.
    Non, non, non, je ne vois pas de quoi parle ce sujet

    PS: j’ai démissionné de l’éducation nationale. J’enseigne maintenant dans le privé… j’ai moins de moyens pour mes cours de biologie, mais au moins mes élèves comprennent de quoi l’on parle et sont capables de lire, écrire et raisonner. Miracle !

  4. Sincèrement, vous croyez réellement que le Ministre de l’Education a « compris » ? En période électorale beaucoup d’hommes politiques « comprennent » subitement, et comme par enchantement, beaucoup de choses. Mais après ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *