Véronique Besse, députée de Vendée, demande à Luc Chatel de mettre fin à la cagnotte contre l’absentéisme

Question publiée le 1er décembre au Journal officiel par Véronique Besse, députée de Vendée :

Mme Véronique Besse attire l’attention de M. le ministre de l’Éducation nationale sur l’effet désastreux que pourrait avoir l’instauration d’une récompense financière pour une classe dont les élèves renonceraient à l’absentéisme. Ce système de « cagnotte » tend à faire croire que les élèves travaillent pour la société et non pour eux-mêmes. Il crée par ailleurs un lien de pur intérêt entre les élèves et leur école et détourne l’effort de sa finalité, à savoir l’obtention d’un savoir et un épanouissement personnel, pour l’orienter vers un but exclusivement lucratif. Le président de la République a lui-même fait savoir à plusieurs reprises qu’il entendait récompenser les élèves qui travaillent et font des efforts, mais s’est opposé au système de « cagnottes ». Or le ministère de l’Éducation nationale n’a pour le moment pris aucune décision pour annuler effectivement le système de cagnotte instauré dans l’académie de Créteil. Rien ne permet de penser qu’il ne sera pas étendu prochainement, comme cela avait été annoncé initialement. En conséquence, elle lui demande s’il entend renoncer au système de cagnotte mis en place dans trois lycées professionnels d’Île-de-France et lui demande par ailleurs de lui indiquer les mesures qu’il compte prendre pour récompenser l’effort et le mérite chez les élèves.

3 réflexions sur “Véronique Besse, députée de Vendée, demande à Luc Chatel de mettre fin à la cagnotte contre l’absentéisme

  1. en réponse à Mme Véronique Besse ,jusqu’à au moins 16 ans il est interdit de toucher un salaire, après s’il ne veulent pas travailler à l’école qui prennent la porte et cherche du travail où travaille pour vraiment étudier, à la place de Luc Chatel je ferai sortir tous ceux qui refuse de travailler à l’école après 14 ans même si faut revenir à ce système, et continuer pour ceux qui vraiment veulent travailler à l’école, dans mon temps on ne parler pas de nous payer et celà aller beaucoup mieux,mais nos ninistres ne passent qu’a tout changer quand il ont le poste a croire qu’il est meilleur que le précédent peut-être ?. Je pense que la question de l’enseignement ne devrait être vue que par un groupe de personne neutre de la politique et si possible qu’il soit de ce milieu. toutes mes amitiées et bon courage.

  2. Bravo pour votre association qui enfin défend un peu plus le monde enseignant. Je suis scandalisée par la proposition de Luc CHATEL qui veut instaurer la récompense financière à l’école. Mais où va-t-on ? C’est inadmissible. C’est trop facile de toujours aller dans le sens de ceux qui ne veulent pas faire d’effort. Je veux soutenir cette association car elle a le mérite de dénoncer les grandes lacunes de l’Education Nationale. Aucun Ministre de droite comme de gauche n’a le courage de réformer vraiment. Ceux-ci pensent surtout à leur pouvoir et leur réélection.
    BRAVO enfin à Mme BESSE que je connais bien car habitant la Vendée je sais le travail qu’elle effectue particulièrement dans le domaine social car je suis engagée à PACT ARIM et je m’occupe également de personnes âgées. Elle fait un travail de terrain considérable. Son intervention auprès de Luc CHATEL correspond tout à fait à ce que je pense. Merci Mme BESSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *