Violence à l’école : 2 communiqués du collège de Meaux

20-01-2011
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES
PROFESSEURS COLLÈGE ALBERT CAMUS DE MEAUX
Dans la journée du mardi 18 janvier, des actes de violence physique nécessitant des arrêts de travail ont été délibérément commis par des élèves surdeux enseignants du collège Albert CAMUS de MEAUX. Ces événements ne sontque la conséquence d’un climat de violence grandissant et d’une déficience de notrehiérarchie administrative qui ont contribué à dégrader nos conditions de travail. Lasécurité étant compromise pour tous les membres de la communauté éducative,l’ensemble des personnels enseignants s’est mis en grève ce jeudi 20 janvier pourfaire part de son indignation face à cette situation. Les personnels mobilisés ontfait la demande d’une journée banalisée le vendredi 21 janvier afin de mettre desdispositifs d’urgence propres à assurer une reprise du travail dans des conditionsacceptables. En l’absence de mesures concrètes et rapides nous permettant denous consacrer à nos missions d’enseignement, nous nous réservons le droit depoursuivre notre action.
Contact : Ne souhaitant pas être instrumentalisés par les médias, nous nousabstenons de communiquer les coordonnées de nos représentants

 
21-01-2011
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES
PROFESSEURS COLLÈGE ALBERT CAMUS DE MEAUX
En rapport avec les agressions survenues le mardi 18 janvier 2011, la journée du vendredi 21 janvier a été banalisée. Après avoir accueilli, informé et libéré les élèves, cette journée a été l’occasion pour l’équipe éducative d’élaborer des solutions afin d’accueillir dès lundi les élèves du collège dans les meilleures conditions possibles. Cette journée a été organisée en collaboration avec les Équipes Mobiles de Sécurité dépêchées dès mercredi matin par l’Inspection Académique de Seine-et-Marne. Des mesures d’urgence ont été décidées par le personnel éducatif pour réinstaurer un cadre au collège dès lundi matin. Lors de cette journée, Monsieur COPÉ, Député-Maire de MEAUX, s’est rendu au collège pour s’entretenir dans un premier temps avec une délégation du personnel éducatif puis avec l’ensemble de la communauté éducative et des représentants
de l’Inspection Académique. Il a entendu les revendications des personnels éducatifs. Pour l’instant, aucune décision concrète n’a été prise par la direction de l’établissement à long terme. Une audience avec Madame Dominique FIS, Inspectrice Académique Adjointe de Seine-et-Marne, est prévue mercredi 26 janvier. Un préavis de grève a été déposé pour le lundi 31 janvier.

(envoyé par e-mail)

8 réflexions sur “Violence à l’école : 2 communiqués du collège de Meaux

  1. Bravo à ces professeurs, qui se mettent en arrêt de manière spontanée et entendent faire pression sur leur hiérarchie par un autre projet de grève.
    Une seule fausse note à mon avis: ne pas vouloir être ‘instrumentalisés’: dans ces cas là on connaît la musique: la messe est dite, et, après une courte pause, le silence s’installe dès lors que le coeur des vierges (effarouchées par les sirènes de l’exclusion) est appelé a entonner la doxa du collège unique. Alors qu’un renfort de la presse aurait pu mettre un bémol dans l’interprétation des faits, renforcer l’unisson des revendications et finalement donner le ‘la’ d’une réponse globale. Ces professeurs ne seraient-ils pas assez mélomanes ?
    Combien d’initiatives courageuses périssent finalement d’avoir eu la prétention de tout faire par soi-même ? Le communiqué de presse, dans son pur jus ‘langue de bois’ devrait pourtant leur mettre la puce à l’oreille: même si la bonne posture pour ne pas être pris pour un chien est bien celle de l’arrêt, il existe des professionnels de la communication qui auraient su donner un contenu plus clair des faits, et en extraire les points communs avec d’autres affaires. Depuis combien de temps certains enseignants nous avaient-ils habitué à jouer les autruches dans les problèmes de violences à l’école ? Toutes ces années passées la tête dans le sable se concluraient-elles maintenant par une cécité certaine, une certaine langue de bois et une écoute déficiente (le sable toujours) ?
    Je leur souhaite cependant une pleine réussite dans leur action.

  2. Issue très positive aux revendications des professeurs de ce collège Ambition Réussite: 19 commissions disciplinaires ont été organisées et un personnel de direction supplémentaire (troisième principal adjoint) chargé de la discipline a été délégué par le Rectorat de l’Académie de Créteil jusqu’à la fin de l’année afin de restaurer un climat de travail et de sécurité dans cet établissement.

  3. franchement sa me degoute les 2 prof ont porter plainne les 2 enfant sont passer en jugement , pour rien car la prof de phisique chimie madame bono a porter plainte parse que le garcon l’ais taper a lepaule gauche est non au ventre j’ecrie se comenter juste comme sa mais il ont fait greve pour rien si l’enfant aurai sue quelle aurai porter plainte il aurrai fraper plus fort est a la tete est non a l’epaule gauche

  4. Message au responsable du blog: merci de supprimer ce post afin d’éviter que d’autres élèves n’expriment leur point de vue fort désagréables…
    Merci
    Professeur de collège

  5. Ashley, au lieu de critiquer vos professeurs, écoutez-les, vu votre orthographe désastreuse… J’ai eu beaucoup de mal à vous lire. Je souhaite bien du courage à vos professeurs pour supporter des élèves comme vous, de mauvaise foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *