Violence : les professeurs témoignent

Peu à peu le mur du silence se fissure. De plus en plus de professeurs osent dire combien ils sont maltraités par leurs élèves. Luc Chatel n’entend pas encore leur cri. Espérons que la publication régulière de ces témoignages puisse à terme permettre à l’administration d’ouvrir les yeux sur ces violences qui se déroulent…entre ses murs.

Obligé d’installer une camera cachée

Bonjour, à  force de voir mes collègues subir des menaces et des actes de violence gratuite, j’ai décidé de mettre une camera cachée dans un compartiment de mon sac. J’espère ainsi capturer les éventuels fauteurs de troubles dans mes classes. J’ai bien entendu dit aux élèves que les murs ont des oreilles et que tout fini par se savoir. Ils se tiennent à carreau pour le moment. La question est: jusqu’à quand???

Professeur « stagiaire » de lettres

J’ai débuté cette année sans réel stage. Mon premier cours s’est évidemment mal passé: les élèves ont lancé des papiers, des stylos puis les cinq dernières minutes ont viré au cauchemar, un élève m’a envoyé une boîte métallique sur le front et a donné un coup de pied dans la poubelle qui s’est déversée dans le couloir. Choquée, j’ai tenté de garder la face mais le lendemain tous les professeurs étaient au courant car l’un d’entre eux était allé rapporter les faits à l’administration. En rentrant chez moi, j’avais honte, et pour comble, on me disait: « c’est cool d’être prof, t’as que 15 heures en plus » Aujourd’hui, je m’en sors mieux: j’ai organisé des heures de colle sans être payée, j’ai passé des soirées enfermée dans mon bureau à chercher des idées pour m’en sortir, je me suis réveillée des dizaines de fois en pleine nuit en sueur. Mais je souffre toujours de cet injuste regard des gens qui pensent que c’est facile et qu’avec le temps, je pourrai vivre une vie « cool raoul » en ressortant toujours les mêmes cours…

Retrouvez d’autres témoignages ou témoignez sur le site Souffrance des profs.

Vous pouvez également télécharger le livre des témoignages ainsi que le décret au format pdf.

Une réflexion sur “Violence : les professeurs témoignent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *