Violences scolaires : la série continue…

Mardi, un professeur d’éducation physique est violemment agressé par le père d’une élève à laquelle il avait fait une remontrance plus tôt dans la journée. La scène se déroule dans un « établissement réputé paisible du 9ème arrondissement de Lyon.

Cliquez ici pour en savoir plus

 

À l’école Alain-1, de Meaux, « c’est un souk » raconte un animateur. Dans cette école pilote, les enfants hurlent en classe, refusent d’arrêter de jouer quand sonne la fin de la récréation, se roulent par terre quand il s’agit de rentrer en classe et agressent indifféremment adultes et élèves. La situation est tellement dégradée que la mairie envoie à chaque récréation des animateurs pour « apaiser le climat ». « On va finir par avoir besoin de CRS » constate une mère d’élève.

Cliquez ici pour en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *