Vrai problème mal posé : payer les enseignants au mérite…

Dans le corps enseignant, le totem de l’égalité salariale ne se profane pas. En France comme à l’étranger, le sujet cristallise les tensions entre partisans et opposants d’une école plus libérale. Pour ses détracteurs, le principal écueil du système réside dans l’évaluation du mérite. « Payer les professeurs en fonction des résultats des élèves est absurde, s’enflamme Xavier Marand, secrétaire national du Snes-FSU, principal syndicat du secondaire. C’est risquer de ne former les élèves qu’en vue des examens. Or l’objectif de l’école est de leur donner de la culture générale et un emploi. Ce n’est pas en rémunérant au mérite qu’on y parvient. »

Lire la suite sur L’express.fr 

3 réflexions sur “Vrai problème mal posé : payer les enseignants au mérite…

  1. C’est quoi le mérite pour un professeur ? Quand on a des élèves qui ne posent aucun problème, les notes et les résultats suivront. Quand un professeur a une majorité de cas sociaux voire des sauvageons, le seul fait d’arriver à faire 20 min de cours est déjà en soi un miracle ! N’est pas cela le mérite ? Enfin pour la hiérarchie, un bon professeur c’est celui qui suit (ou fait semblant de suivre) l’idéologie dans l’air du temps (il n’ont cure du niveau atteint par les élèves mis à part quelques établissements).
    Dans tous les cas, avec des élites déconnectées de la réalité, quelque soit l’évaluation du « mérite », l’échec sera assuré. Comme en plus l’interprétation du classement PISA par ces mêmes personnes est erroné (elles ne veulent pas voir que les pays qui réussissent le mieux sont ceux où le respect des professeurs est fort).
    Seuls une vraie exigence de niveau avec de vrais examens couplés avec de vraies sanctions contre les élèves perturbateurs et dans certains cas leurs familles pourront permettre de redresser la situation.

  2. Les professeurs et les élèves sont des êtres humains et à ce titre ils ne sont pas égaux.
    Chaque professeur a une capacité de formation et de transmission des connaissances propres et différentes des autres, aussi il serait normal que leur rémunération soit pour une part, aux mérites.
    Le système de rémunération égalitaire et à l’ancienneté actuel a montré depuis 50 ans ses limites en conduisant une planification par le bas (il produit 15% d’ illettrés), alors qu’un système au mérite motive tous les acteurs de bonne volonté, avec pour conséquence d’élever les niveaux d’éducation.
    La grande difficulté de la rémunération au mérite serait son appréciation. Cela nécessiterait de donner plus de pouvoir au chef d’établissement et de réduire celui des syndicats (qui font aujourd’hui office de directeur de l’éducation nationale.

  3. La rémunération au mérite!!! Je suis pour depuis bien longtemps. J’ai bourlingué depuis 22 ans dans de nombreuses écoles. Et le constat est souvent le même. Là où les équipes sont stables et motivées avec des enseignants ayant pour objectifs la transmission des savoirs les élèves sont tirés vers le haut quelque soit le milieu social!!!Par contre quelle reconnaissance de la part de notre administration? aucune
    J’ai connu d’autres écoles que super pédago n’aurait pas renié avec des méthodes avant-gardistes et généralement un ou deux enseignants finissaient conseillers pédagogiques, voilà où se cache la rémunération au mérite!!! Il y a bien longtemps que notre école se meurt, noyautée par les syndicats de gauche et les pseudo associations de parents d’élèves (subventionnées par l’état au passage 150 000 euros pour la FCPE par exemple ) L’ élève est devenu un matricule de la base élève, l’enseignant est submergé de paperasserie administrative inutile, les ministres ne sont que de passage et n’ont aucune vision pour les 20 prochaines années ni aucune idée d’ailleurs. Alors on résiste dans son coin du moins c’est ce que je faisais au début, maintenant on s’organise.
    Le combat sera long et n’est pas gagné d’avance.
    BON COURAGE A TOUS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *